Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Rama
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost Calmet

(signifiant : hauteur ; le mot hébreu est généralement écrit avec l’article : la hauteur).

1.

La plus connue sans doute des villes de ce nom est celle de Benjamin, sur la frontière de Juda et d’Israël (Josué 18.25 ; 1 Rois 15.17 et suivants), peut-être la moderne er-Râm, sur une colline (800 m) à 8 km au nord de Jérusalem. C’est d’elle qu’il est question dans divers récits : Débora siégeant sous le palmier (Juges 4.5), le Lévite de Bethléhem (Juges 19.13), le dénombrement d’Esdras (Esdras 2.26), le retour des Benjamites (Néhémie 11.33), la description par Ésaïe de la conquête assyrienne (Ésaïe 10.29), l’allusion au tombeau de Rachel (Jérémie 31.15, cf. 1 Samuel 10.2 ; Matthieu 2.18), la mention du lieu d’origine de Siméi (1 Chroniques 27.27), la libération de Jérémie (Jérémie 40.1).

2.

Rama, lieu de naissance, résidence et sépulture de Samuel (1 Samuel 1.19 ; 1 Samuel 2.11 etc.), s’appelait aussi Ramathaïm (signifiant : les deux hauteurs, 1 Macchabées 11.34) ou Ramathaïm-Tsophim (signifiant : les deux hauteurs des habitants du pays de Tsuph, 1 Samuel 1.1). Pour son identification, qui est incertaine, les principaux endroits proposés sont : la moderne Beit-Rîma, à 20 km à l’ouest de Silo et à une égale distance au nord-ouest de Béthel ; Ramallah, à 5 km au sud-ouest de Béthel ; Rentîs, à 13 km au nord-est de Lydde, endroit où l’on a vu aussi le lieu d’origine de Joseph d’Arimathée (voir ce mot) ; et, moins probablement, Nebi Samouîl, montagne célèbre (900 m) à 7 km au nord-ouest de Jérusalem.

3.

Rama du sud, ville de Siméon (Josué 19.8), la même que Ramoth du Midi (1 Samuel 30.27) ; appelée aussi Baalath-Béer.

4.

Ville d’Asser, près de Tyr (Josué 19.29).

5.

Ville forte de Nephthali (Josué 19.36).

6.

Abréviation pour Ramoth-Galaad (cf. 2 Rois 8.29 et 2 Chroniques 22.6).

7.

Transcription de la Version Synodale dans Ézéchiel 27.22, pour Raéma (voir ce mot).


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.