Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Place
Dictionnaire Biblique Westphal

1.

Lieu servant aux manifestations de la vie publique. Dans les villes de l’ancien Orient, les places n’étaient pas à l’intérieur de la ville, mais devant les portes. La Bible en parle souvent. L’expression « dans les portes » est synonyme de : sur les places, où le peuple se rassemble (Proverbes 31.23). Crier « près des portes » équivaut à « crier sur les places publiques » (Proverbes 8.3 ; Proverbes 8.16). C’était là qu’on traitait les affaires, qu’on accueillait les étrangers et que les grands de ce monde aimaient à recevoir les hommages (Genèse 19.2 ; Cantique 3.2 ; Proverbes 1.20 ; Matthieu 20.3; Luc 14.21 ; Matthieu 23.7; Luc 20.45). Au temps de Jésus on pouvait trouver, à Jérusalem ou ailleurs, des places à l’intérieur de la ville, où Jésus enseignait (Luc 13.26, cf. Marc 6.56). Voir encore Psaumes 144.14 ; Deutéronome 13.16 ; 2 Samuel 21.12 ; Ésaïe 15.3 ; Zacharie 8.5 ; Matthieu 11.16, etc.

2.

Place d’honneur à la droite du maître (voir Main) : le Messie siège à la droite de Dieu (Psaumes 110.1 ; Matthieu 22.44 ; Actes 2.34 ; Hébreux 1.13 ; Marc 14.62). Jésus s’assied à la droite de Dieu lors de son ascension (Marc 16.19 ; voir aussi Actes 7.55 ; Romains 8.34 ; Colossiens 3.1 ; Matthieu 25.31). Salomon fait asseoir Bath-Séba à sa droite (1 Rois 2.19, cf. Psaumes 45.10). Salomé réclame pour ses fils d’être assis à la droite et à la gauche de Jésus quand il viendra dans son règne (Matthieu 20.21). Les scribes et les pharisiens recherchaient les places d’honneur dans les festins et dans les cultes (Matthieu 23.6, cf. Luc 14.7). Voir Sein (5, a).

3.

Dans l’hôtellerie il n’y avait pas de place pour Marie et Joseph (Luc 2.7). Pour les invités de la grâce divine, il y a toujours de la place (Luc 14.22) ; et dans la maison du Père, Jésus est allé préparer la place aux croyants (Jean 14.2).


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.