Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Phéréziens
Dictionnaire Biblique Westphal

Une des peuplades qu’Abraham, à son arrivée en Canaan, trouva établies dans le pays (Genèse 13.7 ; Genèse 15.20), et dont certains éléments devaient se maintenir, malgré le programme d’extermination de Deutéronome 20.17, pendant bien des générations, jusqu’au temps de la royauté, lorsque Salomon y puisa sa main-d’œuvre d’esclaves (1 Rois 9.20 ; 2 Chroniques 8.7). Les Phéréziens sont souvent cités dans les énumérations des peuples de Canaan plus anciens qu’Israël : Héthiens, Amoréens, etc. (Exode 3.8 ; Exode 3.17 ; Exode 23.23 ; Exode 33.2 ; Exode 34.11 ; Deutéronome 7.1 ; Josué 3.10 ; Josué 9.1 ; Josué 11.3 ; Josué 24.11 ; Juges 3.5 ; Esdras 9.1, Judith 5.16). Ce peuple n’a pas été identifié. On remarque : qu’il est nommé plusieurs fois avec les Cananéens (Genèse 13.7 ; Genèse 34.30 ; Juges 1.4 et suivant), une fois avec les Rephaïm (Josué 17.15) ; que son nom hébreu, Perizzi, est fort probablement parent de Perâzi, nom des habitants des villages ou villes ouvertes (par opposition aux cités fortifiées : Deutéronome 3.5 ; 1 Samuel 6.18, cf. Esther 9.19), et de Perâzoth, nom de ces villes ouvertes elles-mêmes (Ézéchiel 38.11 ; Zacharie 2.4). Bien des auteurs en ont conclu que les Phéréziens devaient se distinguer des Cananéens non par la race mais simplement par le genre de vie, ceux-ci occupant les villes fortes et ceux-là les bourgades de la campagne.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.