Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Perge
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost Calmet

L’une des deux grandes villes de la Pamphylie, située à l’ouest du Cestrus, à une douzaine de km de l’embouchure de ce fleuve. L’autre était Attalie (voir ce mot), ancien port de Perge, qui acquit peu à peu plus d’importance et devint au Moyen âge la métropole du pays. Perge, sans doute fortifiée par les Séleucides, auxquels elle appartint jusqu’en 189 avant Jésus-Christ, fut ensuite une cité indépendante, qui frappait ses propres monnaies et conserva ce droit même après avoir été annexée à l’empire romain. Tandis qu’Attalie était ville hellénique, les citoyens de Perge étaient en grande majorité des indigènes.

Dans un temple splendide ils adoraient Artémis, qui avait les mêmes caractères mythologiques que la fameuse Diane d’Éphèse.

Barnabas et Paul passèrent à Perge lors de leur premier voyage missionnaire. Ils ne semblent pas s’y être arrêtés pour prêcher. C’est là que se sépara d’eux leur compagnon Jean Marc (voir Marc, paragraphe 4), qui repartit pour Jérusalem (Actes 13.13), tandis qu’ils s’engageaient sur la route des hauts-plateaux, vers Antioche de Pisidie (Actes 13.14). Repassant à Perge à leur retour, les apôtres y firent entendre l’Évangile (Actes 14.24 et suivant). Voir Paul (ses voyages), paragraphe II


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.