Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Païen
Dictionnaire Biblique Westphal

Ce mot français est la forme populaire du latin paganus = paysan (de pagus = bourg). Les populations paysannes, en effet, celles des campagnes de Gaule puis de France, ne furent en général atteintes par le christianisme que longtemps après celles des cités, villes et châteaux, pour qui « paysan » c’est-à-dire rural équivalait à « païen » c’est-à-dire professant des vieux cultes.

L’adjectif « païen » comme le nom « paganisme » furent appliqués dans le langage chrétien aux religions polythéistes, animistes ou naturistes, souvent idolâtriques, depuis le fétichisme des primitifs les plus arriérés jusqu’aux philosophies néo-platoniciennes les plus évoluées ; mais l’islam, étant monothéiste, ne devrait pas être dénommé paganisme. Les premières Bibles françaises conservèrent, pour désigner les non-chrétiens, la traduction latine ecclésiastique de l’hébreu goïm et du grec ethnê (nations) : gentiles, les Gentils (voir ce mot) ; nos versions modernes disent : Païens.

Pour la valeur de ces termes, voir Nations ; pour les problèmes que l’Église primitive eut à résoudre dans l’évangélisation des païens, voir Paul.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.