Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Moucheron
Dictionnaire Biblique Westphal

(grec kônôps). Ce nom de chétif insecte n’est mentionné que dans Matthieu 23.24, apostrophe de Jésus sous forme proverbiale imagée et même paradoxale qui sert à illustrer sa condamnation du verset 23 : « Conducteurs aveugles, qui arrêtez le moucheron dans votre filtre, et qui avalez le chameau ! » Il s’agit d’un contraste entre un des plus petits animaux et un des plus grands connus dans la vie quotidienne (voir Chameau).

Un proverbe arabe dit : « Il avale un éléphant, et un moucheron l’étouffe ». En pays chaud, de minuscules insectes tombent souvent dans les liquides, qu’il est prudent de filtrer, surtout si l’on y attache une idée de souillure rituelle comme c’était le cas des Pharisiens (cf. Lévitique 11.23 et suivant). Ceux-ci prenaient sans doute la précaution, ainsi que les Brahmanes encore aujourd’hui, de faire passer leurs breuvages à travers une fine mousseline (La « chausse » à filtrer les liqueurs, jadis employée en France, était un sac de feutre en forme d’entonnoir.).

Le grec kônôps désigne ordinairement le cousin ou moustique (voir ce mot), que Jésus et ses auditeurs peuvent avoir eu en vue dans cette circonstance ; mais ni ce terme ni ceux de l’hébreu ou de l’araméen ne sont employés avec rigueur, et il existe en Palestine un très grand nombre d’insectes pouvant être appelés du mot générique de moucheron.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.