Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Méphiboseth
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost

1.

Fils de Jonathan (2 Samuel 4.4).

Il faut l’identifier avec Méribbaal (1 Chroniques 8.34 ; 1 Chroniques 9.40). C’est bien le même personnage, père de Mica d’après 1 Chroniques 8.34 comme d’après 2 Samuel 9.12. Son double nom provient du changement de baal, nom d’un faux dieu cananéen, en boseth (signifiant : honte ; et, par extension, idole) ; dans la déformation du nom, Mérib (signifiant : celui qui lutte) est devenu Méphi (signifiant : qui se moque de) ; voir Baal, paragraphe 5.

L’histoire de Méphiboseth se rattache à celle du règne de David. Le récit (de J) est très ancien, même dans sa forme ; il est simple, sans retouches ni mélange de sources. Méphiboseth avait 5 ans lorsque Saül et Jonathan tombèrent à la bataille du mont Guilboa. En apprenant les désastres, sa nourrice s’enfuit précipitamment et le laissa tomber ; il devait en rester boiteux toute sa vie. Il fut caché par ses partisans le plus loin possible de David, à Lodébar, probablement en Transjordanie. Ce fut là qu’il fut retrouvé plus tard, quand David chargea Tsiba, un ancien serviteur de Saül de ramener à la cour les descendants de la dynastie détrônée. Le roi fit grâce, en souvenir de Jonathan — fait rare pour l’époque ; du reste cet infirme n’était pas un rival bien dangereux. Méphiboseth fut rétabli dans l’héritage de sa famille près de Bethléhem, et invité à demeurer à la cour. Tsiba devint son intendant et, lors de la révolte d’Absalom et de la fuite de David, il profita des circonstances pour trahir son nouveau maître : il insinua faussement que Méphiboseth était resté dans la capitale avec le secret espoir de reprendre la couronne à la faveur des troubles ; aussi le roi déposséda-t-il entièrement le fils de Jonathan au profit de Tsiba ; mais quand David regagna Jérusalem, après la défaite d’Absalom. Méphiboseth vint à sa rencontre et n’eut pas de peine à se disculper, montrant que Tsiha avait abusé de sa faiblesse. Le roi ne lui rendit pourtant que la moitié de ses biens, et Méphiboseth montra son loyalisme en s’écriant alors : « Que Tsiba prenne tout, puisque le roi, mon seigneur, revient chez lui sain et sauf  » ! Il eut un fils nommé Mica, et vécut toujours sous la protection de David (2 Samuel 16.14 ; 2 Samuel 19.25 ; 2 Samuel 19.30 ; 2 Samuel 21.7).

2.

Fils de Saül et de Ritspa (2 Samuel 21.8). David le livra aux Gabaonites, qui le pendirent pour se venger du massacre des leurs jadis ordonné par Saül.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.