Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Médie
Dictionnaire Biblique Westphal
Calmet

Le Croissant des civilisations primitives Voir Atlas 12 Le royaume de Médie est la partie nord-ouest de l’Iran, à l’est de l’Assyrie et au nord de l’Élam. Ses deux capitales étaient Ragau (Juges 1.5-15), ou le Raguès (voir ce mot) de Cantique 1.14 ; Tobit 5.5, et Ecbatane (Esdras 6.2 ; Juges 1.1 et suivants ; Tobit 14.12 ; Tobit 14.14).

La couche dominante de la population était aryenne (Iranienne) : Madaï (l’ancêtre éponyme légendaire des Mèdes) est fils de Japhet (Genèse 10.2 ; 1 Chroniques 1.5) ; les noms propres des Mèdes, dans les sources assyriennes et classiques, sont iraniens.

À l’époque assyrienne la Médie était divisée en petites principautés, et elle fut attaquée successivement par Salmanasar III (835 avant Jésus-Christ), par Shamshi-Adad V (822), Sémiramis (810), Adad-Nirari III (801, 795, 790, 787), Téglath-Phalasar III (737), Sargon (716). À part quelques révoltes locales, la Médie resta tributaire de Sennachérib, d’Assarhaddon, et d’Assourbanipal, de 705 à 626. La fondation du royaume mède n’est possible qu’après cette période. La liste de neuf rois (dont le premier, Arbacès, aurait détruit Ninive en 880), compilée par Ctésias (d’après Diodore, II, 31.5 et suivants), est donc purement imaginaire. Même Hérodote (I, 95ss), qui nomme quatre rois (Déjocès, Phraorte, Cyaxare, Astyage) qui auraient régné de 699 à 550, place l’indépendance de la Médie (710) beaucoup trop tôt. Ces quatre rois sont néanmoins des personnages historiques (le premier fut emmené captif par Sargon en 715), mais les deux derniers seulement furent réellement à la tête d’un empire. Cyaxare et son allié Nabopolassar (le fils de ce dernier, Nabouchodonosor, épousa la fille de Cyaxare) prirent Ninive en 612 (cf. Nahum 2-3 ; Tobit 14.14) et se partagèrent l’empire assyrien.

La puissance de l’empire de Médie fondé en 612 était si grande que quelques prophètes de l’exil (Ésaïe 13.17-22 ; Ésaïe 21.2 ; Jérémie 51.11 ; Jérémie 51.28 ; Daniel 5.28-31 ; Daniel 8.20 ; Daniel 9.1 ; Daniel 11.1) supposaient qu’il mettrait fin à l’empire néo-babylonien (caldéen) des successeurs de Nabouchodonosor. En réalité, Cyrus, en 550, déposa Astyage et la Médie devint désormais une des satrapies de l’empire perse. Salmanasar V (ou plutôt Sargon), après la prise de Samarie (722), déporta des Israélites dans les villes des Mèdes (2 Rois 17.8 ; 2 Rois 18.11). Les Mèdes et les Perses sont nommés dans Esther 1.3 ; Esther 1.14 ; Esther 1.18 ; Esther 10.2 ; Daniel 6.8 ; Daniel 6.12-15, cf. Actes 2.9. R.-H. Pf.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.