Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Maaca
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost

I Nom de peuple

Les Maacathiens (2 Samuel 23.34 ; 1 Chroniques 4.19) appartenaient à un petit royaume situé en territoire syrien, à l’est du lac de Génézareth et du cours supérieur du Jourdain (Deutéronome 3.14 ; Josué 12.5). Lors de la conquête israélite, il fut en principe attribué à Manassé, mais les Maacathiens ne furent jamais dépossédés par Israël (Josué 13.11 ; Josué 13.13) ; il existait encore un roi de Maaca au temps de David (2 Samuel 10.6-8 ; 1 Chroniques 19.6 et suivant).

II Nom d’homme

1.

Fils de Nacor (Genèse 22.24) ; celui-ci étant araméen, ce Maaca est sans doute l’ancêtre du peuple précité (№ I).

2.

Père du roi de Gath Akis (1 Rois 2.39) ; est appelé aussi Maoc (1 Samuel 27.2).

3.

Père d’un guerrier de David, Hanan (1 Chroniques 11.43).

4.

Père d’un chef Siméonite (1 Chroniques 27.16).

III Nom de femme

1.

Fille du roi de Thalmaï Guésur ; femme de David, mère d’Absalom (2 Samuel 3.3 ; 1 Chroniques 3.2).

2.

L’une des femmes de Roboam ; fille d’Absalom ou Abisalom et mère d’Abijam ou Abija, d’après 1 Rois 15.2 ; 2 Chroniques 11.20 elle devait être en fait la petite-fille d’Absalom, qui n’eut sans doute qu’une fille, Tamar : (2 Samuel 14.27) celle-ci peut avoir épousé Uriel de Guibéa et avoir eu pour fille Maaca, nommée Micaja dans 2 Chroniques 13.2. Par contre, dans 1 Rois 15.10 ; 1 Rois 15.13 ; 2 Chroniques 15.16 Maaca paraît comme mère d’Asa, dont elle était en réalité la grand’mère, étant mère d’Abijam. On voit qu’il doit s’être produit quelques confusions autour de ce nom. Comme son fils Abijam, elle favorisa l’idolâtrie, ce qui la fit destituer par Asa de son rang de reine mère.

3.

Concubine de Caleb (1 Chroniques 2.48), représente probablement un clan.

4.

Femme de Makir (1 Chroniques 7.16) ; au verset 15, où elle semble être sa belle-sœur, le texte est sans doute altéré.

5.

Femme de Jéïel (1 Chroniques 8.29 ; 1 Chroniques 9.35).


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.