Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Lis
Dictionnaire Biblique Westphal

(hébreu chouchan ou chôchân, d’où le nom de Suzanne).

Les lis, qui servirent de modèles pour l’ornementation des colonnes du temple, Jakin et Boaz (1 Rois 7.19-22) et pour celle de la mer de fonte (1 Rois 7.26 ; 2 Chroniques 4.5), sont une des fleurs favorites du Cantique des cantiques (Cantique 2.16 ; Cantique 5.13 ; Cantique 6.2 ; Cantique 7.3). Il est probable que ce nom était donné à des plantes diverses remarquables par leurs fleurs (Osée 14.5 ; Siracide 39.14, cf. Siracide 50.8) de couleur éclatante, ressemblant plus ou moins au lis : iris, glaïeul, narcisse, muscari, fritillaire, tulipe, asphodèle, toutes répandues en Palestine. Pour le « lis » de Ésaïe 35.1 et de Cantique 2.1 (Version Synodale), voir Rosé. Dans Pseudo-Esdras 5.24, le lis est cité comme type de beauté parmi toutes les plantes du monde.

L’unique mention du mot dans le Nouveau Testament (grec krinon) indique, par l’expression « les lis des champs » (Matthieu 6.28 parallèle Luc 12.27), que c’étaient des plantes spontanées, des fleurs sauvages ; et la comparaison avec les vêtements royaux de Salomon (Matthieu 6.29 parallèle Luc 12.27) suggère une couleur rouge pouvant évoquer la pourpre.

L’« herbe des champs » (Matthieu 6.30) qui paraît répondre le mieux à ces conditions est l’anémone caronaria, qui au printemps couvre les flancs des coteaux de Galilée (figure 141).

L’anémone, famille des Renonculacées, porte un involucre distant de la fleur, à 3 folioles incisées ; la fleur est composée de 5-10 sépales pétaloïdes, grands, larges, obovales, subaigus, qui peuvent être pourpres, bleus, violets, lilas, jaunes, blancs ou panachés ; carpelles nombreux, en tête globuleuse ; hampe à feuilles toutes radicales, pétiolées, dont les segments sont profondément découpés en lanières divergentes.

Les mentions de lis dans les titres des Psaume 45, Psaume 60, Psaume 69, Psaume 80 peuvent se rapporter soit à un instrument de musique soit au titre d’un air connu au temps des psalmistes.

Ch.-Ed. M. et Jean Laroche

Lit  

Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.