Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Josias
Dictionnaire Biblique Westphal
Calmet

(signifiant : JHVH soutient).

1.

Le roi de Juda Amon disparu dans une révolution de palais, le peuple intronisa son fils, Josias, âgé de 8 ans. Il régna du printemps de 639 ou 638 à la fin de l’été de 609. Le grand événement de ce règne fut la découverte du livre de la Loi (voir Deutéronome) dans les bâtiments du temple de Jérusalem (2 Rois 22). Le rédacteur du livre des Rois, lui-même nourri du Deutéronome, célèbre le monarque qui introduisit cette législation. Josias entendit l’appliquer également dans le territoire du ci-devant royaume du Nord, et à cet effet abolit le sanctuaire de Béthel (2 Rois 23.16 et suivants). Le prophète Jérémie rend témoignage à la bonne volonté de Josias, à son sens, de la justice, et laisse entendre qu’il ne l’indisposait pas lorsqu’il osait le blâmer occasionnellement (Jérémie 22.15 et suivants). Tragique fut la fin de ce roi, le dernier qui compte vraiment dans l’histoire de Juda. Après la chute de Ninive, le pharaon Néco, voulant se tailler sa part des dépouilles de ce vaste empire, marcha sur la Syrie, en 609. Mais Josias ne lui laissa pas libre passage à travers son royaume : croyant assurer son indépendance, encouragé certainement par le sacerdoce et par ses prophètes, convaincu de recueillir la sanction divine de son dévouement à la loi deutéronomique, il se porta en téméraire à la rencontre de l’armée égyptienne. Il succomba sur le champ de bataille de Méguiddo (2 Rois 23.29 et suivant), dans la plaine de Jizréel. Le Chroniqueur (2 Chroniques 35.25) parle de complaintes funèbres sur ce malheureux roi, dont la mémoire resta chère à son peuple, bientôt entraîné dans l’exil. Il est fait allusion à ce grand deuil dans Zacharie 12.10 et suivant. Josias est encore nommé dans Sophonie 1.1 ; Matthieu 1.10 et suivant.

2.

Contemporain du prophète Zacharie ; voir (Zacharie 6.10) Hénoch


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.