Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Joseph (époux de Marie mère de Jésus)
Dictionnaire Biblique Westphal

Fils soit d’un Jacob fils de Matthan (Matthieu 1.15 et suivant), soit d’un Héli fils de Matthat (Luc 3.23), suivant l’une ou l’autre des généalogies de Jésus (voir article), en tout cas de la tribu de Juda et descendant de David (Matthieu 1.20; Luc 2.4). Sa famille était originaire de Bethléhem,  et son métier de tektôn= constructeur (Matthieu 13.55), probablement maçon autant que charpentier (voir ce mot), a fait supposer que déjà de son temps comme aujourd’hui le métier du « bâtiment » faisait venir périodiquement et parfois définitivement des Beth-léhémitains en Galilée et notamment à Nazareth (Luc 2.4). Sa situation modeste apparaît dans son offrande au temple (Luc 2.24).

Il n’est pas nommé par Marc, et ne l’est qu’incidemment par Jean (Jean 1.45 ; Jean 6.42) ; mais les Évangiles de l’enfance se complètent à son sujet, celui de Matthieu étant plutôt raconté à son point de vue.

Fiancé avec Marie et apprenant sa maternité prochaine, il est arrêté dans son projet de s’en séparer sans éclat, par une révélation d’ange sur la naissance miraculeuse de celui qui sera le Sauveur (Matthieu 1.18-25). Cette naissance survient à Bethléhem, au cours de leur voyage pour le recensement, et l’étable voit la visite des bergers (Luc 2.4-20), comme plus tard celle des Mages : peut-être ont-ils alors trouvé abri dans une « maison » ; voir (cf. Matthieu 2.11) Hôtellerie.

Lorsqu’ils présentent le petit enfant au temple, suivant la loi, les témoignages qui lui sont rendus les émerveillent (Luc 2.27-33). Mais sur l’ordre d’un ange, Joseph emmène l’enfant et la mère en Égypte, loin des menaces d’Hérode (voir Fuite en Égypte) ; à la mort de celui-ci, toujours averti par un ange, il rentre en Palestine, non en Judée à cause du cruel Archélaüs, mais à Nazareth où gouverne Hérode Antipas (Matthieu 2.13-23). Juifs pratiquants, Joseph et Marie se rendent au temple de Jérusalem pour chaque Pâque annuelle ; ils y amènent Jésus âgé de 12 ans, et l’épisode bien connu montre que l’attitude du jeune garçon envers Joseph est tout à fait celle d’un fils envers son père, même lorsqu’il commence à pressentir les droits primordiaux de son Père céleste (Luc 2.41 ; Luc 2.52, cf. par exemple versets 48-51).

Ensuite Joseph n’apparaît plus avec les siens ; (Marc 3.31-35 ; Jean 2.1 et suivant, etc.) Jésus est appelé à Nazareth « le fils du charpentier » (Matthieu 13.55), ou « le charpentier » (Marc 6.3). On suppose que Joseph est mort avant le ministère de Jésus.

Une apocryphe Histoire de Joseph le fait mourir à 111 ans, Jésus ayant 18 ans ; elle lui a donc fait épouser à 93 ans Marie, qui aurait eu 15 ans. C’est une pure légende ; mais toute une tradition rattachée à Épiphane (puis Augustin, Origène, etc.) fait en effet de Joseph, quand il épousa Marie, un veuf ayant déjà les quatre fils et les deux filles dont parlent les Évangiles, et qui seraient donc demi-frères et demi-sœurs de Jésus et de beaucoup ses aînés. Manifestement, cette tradition vient au secours du dogme romain de la virginité perpétuelle de Marie (voir ce mot). voir Alexandre Westphal, les Apôtres, p. 18.

Jean Laroche


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.