Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Jonathan
Dictionnaire Biblique Westphal
Calmet

(signifiant : JHVH a donné).

1.

Fils aîné du roi Saül ; était déjà adulte quand son père devint roi. Ce fut un fait d’armes de Jonathan, la surprise par lui infligée à la garnison philistine de Guibéa, qui donna le signal de la délivrance du joug étranger (1 Samuel 13.3 et suivant). Une grande victoire sur les Philistins fut ensuite remportée à Micmas, sur l’initiative hardie de Jonathan. On racontait que Saül, à l’insu de son fils, avait fait jurer à l’armée de ne prendre aucune nourriture avant qu’il eût tiré pleine vengeance de ses ennemis ; Jonathan ayant goûté un peu de miel et le sort sacré l’ayant ensuite désigné comme coupable d’avoir enfreint le serment de son père, allait être mis à mort, lorsque la vox populi s’éleva en faveur de celui à qui était due la victoire. 1 Samuel 14 donne de ces mœurs guerrières un tableau des plus colorés, précieux pour l’histoire de la civilisation en Israël. Par la suite, on sait seulement que Jonathan devint l’intime ami de David, ce qui prête à force développements (1 Samuel 18.3 ; 1 Samuel 19.1-7 20) ; cette amitié inspira à David son fameux « cantique de l’arc » (2 Samuel 1.19-27), un des plus anciens poèmes hébraïques de quelque étendue après le cantique de Débora. David s’y montre inconsolable de la mort de Jonathan, tombé en même temps que Saül, victime des Philistins, sur les montagnes de Guilboa. En mémoire de son ami, David usa de bienveillance envers Mérib-Baal (signifiant : Méphiboseth), fils de Jonathan (2 Samuel 9, cf. 1 Chroniques 8.34).

2.

Fils de Guersom, donc descendant de Moïse (Juges 18.30), en qui la vieille tradition voit le Lévite engagé comme « prêtre et père » par. Mica en Éphraïm (Juges 17.10), mais emmené ensuite en la même qualité par les Danites (Juges 18.19 et suivants).

3.

Fils d’Abiathar, qui rendit des services à David (2 Samuel 15.27 ; 2 Samuel 15.36 ; 2 Samuel 17.17 ; 2 Samuel 17.20 ; 1 Rois 1.42).

4.

Guerrier de David (2 Samuel 23.32 ; 1 Chroniques 11.34).

5.

Receveur de finances de David (1 Chroniques 27.25)

6.

Neveu de David (2 Samuel 21.21 ; 1 Chroniques 20.7).

7.

Parent de David : son oncle ? (1 Chroniques 27.32)

8.

Descendant de Juda (1 Chroniques 2.32 et suivant).

9.

Père du chef de famille Ébed (Esdras 8.6).

10.

Lévite sous Josaphat (2 Chroniques 17.8).

11.

Secrétaire chez qui Jérémie fut emprisonné (Jérémie 37.15 ; Jérémie 37.20 ; Jérémie 38.26) ; peut-être = le chef de bande de Jérémie 40.8.

12.

Chef de famille sacerdotale sous Jojakim (Néhémie 12.14).

13.

Autre chef sacerdotal (Néhémie 12.18).

14.

Lévite revenu de l’exil avec Zorobabel (Néhémie 12.11) ; probablement = Johanan (verset 22).

15.

Fils d’Asaël ; voir (Esdras 10.15) Jahzia.

16.

Chef sacerdotal sous Néhémie (Néhémie 12.35) ; un prêtre Jonathan aurait à côté de lui prononcé une prière publique, d’après 2 Macchabées 1.23.

17.

Le plus jeune des quatre frères Macchabées, fils du prêtre Mattathias (2 Macchabées 8.22 ; 1 Macchabées 5.24 ; 1 Macchabées 5.55) ; Jonathan Macchabée succéda à son frère Judas (1 Macchabées 9.28) et joua un grand rôle à la tête des Juifs (chapitres 9 à 13) ; voir Macchabées.

18.

Chef d’armée sous Simon Macchabée (1 Macchabées 13.11).

19.

Fils d’un Siméi le Grand (Tobit 5.14).


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.