Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Issacar
Dictionnaire Biblique Westphal
Bost

Cinquième fils de Jacob et de Léa (Genèse 30.18, E ; Genèse 35.23, P).

Le sens de ce nom est obscur : la racine hébraïque exprime l’idée de salaire, qu’une source (J) rattache à un « échange » pour des mandragores (Genèse 30.16) et une autre (E) à une « récompense » de Dieu (Genèse 30.18). Genèse 49.14 et suivant décrit la tribu d’Issacar sous le type du paysan laborieux, presque corvéable à merci, qui redoute la vie nomade et ses aventures.

Le clan habitait un territoire fertile (Deutéronome 33.18 et suivant), entre le mont Thabor et le Jourdain (Josué 18.17-23). Issacar n’a pas cherché à exterminer les Cananéens ; la bonhomie de son caractère se montre, semble-t-il, dans le fait que ses frontières étaient assez flottantes : Manassé possédait, en effet, des domaines sur son territoire (Josué 17.11). Pourtant, aux appels de l’héroïne Débora, Issacar répondit de son mieux (Juges 5.15). Un juge sortit de cette tribu : Thola (Juges 10.1 et suivant). Le livre des Chroniques loue le dévouement d’Issacar à l’occasion de l’investiture royale de David (1 Chroniques 12.32).

Enfin le Talmud affirme que les membres les plus considérables du Sanhédrin provenaient de cette tribu. D’après les chiffres de recensements, fortement sujets à caution, dans les passages sacerdotaux, la population d’Issacar aurait représenté environ les 9 à 11 pour cent d’Israël, non compris Lévi (Nombres 12.9 ; Nombres 26.25). P. W.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.