Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Irrigation
Dictionnaire Biblique Westphal
Calmet

L’irrigation, dont le but est de remédier aux longues périodes de sécheresse qui caractérisent certains climats, était largement pratiquée dans l’ancienne Égypte et en Babylonie, où l’eau du Nil ou du Tigre et de l’Euphrate, retenue par des barrages et dérivée dans d’innombrables canaux et rigoles, allait fertiliser de vastes régions.

En Palestine, la saison des pluies suffisait généralement, comme encore aujourd’hui, à assurer la récolte des céréales (Deutéronome 11.11). L’irrigation n’était donc guère pratiquée que pour la culture des légumes et l’établissement des jardins ou de certaines plantations.

Quand il n’y avait pas de cours d’eau permanent et directement accessible, on creusait des réservoirs spéciaux (Ecclésiaste 2.6). L’eau était amenée d’un niveau inférieur, quand c’était nécessaire, par une roue ou une chaîne sans fin munie de godets. Le tout était mis en mouvement soit avec le pied, comme en Égypte (Deutéronome 11.10), soit par la traction d’un animal domestique. Voir Eau.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.