Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Double
Dictionnaire Biblique Westphal
Calmet

Pour le sens propre de cet adjectif, voir : une double somme (Genèse 43.12), une double quantité (Exode 16.5), une double faute (Jérémie 2.13), etc. Dans 2 Corinthiens 1.15, au lieu de : une double grâce, il vaudrait mieux lire : une seconde grâce (Bible du Centenaire), la première étant le passage de Paul à Corinthe en allant en Macédoine et la deuxième son passage en en revenant. Dans 1 Timothée 5.17 on voit généralement une exhortation à « doublement honorer » les anciens, pour la direction de l’Église et pour la prédication ; plusieurs traducteurs y voient l’ordre de leur assurer « double rémunération », « doubles honoraires » (Crampon, Bible du Centenaire, qui explique : « À l’origine, l’ancien préside ; dans la suite, il prêche et on l’encourage à prêcher, en doublant son traitement »).

L’ancienne législation hébraïque réservait dans certains cas une portion double d’héritage au premier-né (Deutéronome 21.17). C’est sans doute de cette expression que s’inspire la prière d’Élisée, demandant une « double portion » de l’esprit d’Élie (2 Rois 2.9) ; par là il ambitionnait d’être digne de succéder au grand prophète et après lui d’être à son tour le premier ; l’interprétation de l’apocryphe Ecclésiastique, préoccupée de prodigieux, est d’un ordre beaucoup moins spirituel : « Quand Élie eut disparu dans le tourbillon, Élisée fut rempli de son esprit ; il fit deux fois plus de prodiges…  » (Siracide 48.12).

La proportion du double est souvent celle de la réparation d’un tort ou d’un dommage (Exode 22.4 ; Exode 22.9 ; Job 42.10 ; Ésaïe 61.7), d’un cadeau de remerciements (Siracide 20.10), ou bien celle d’un châtiment (Jérémie 16.18 ; Jérémie 17.18 ; Ésaïe 40.2 ; Apocalypse 18.6).

Le double poids et la double mesure (littéralement, poids et poids, mesure et mesure) que l’Éternel a en abomination (Proverbes 20.10), correspondent exactement à notre locution courante : « avoir deux poids et deux mesures », suivant qu’on achète ou qu’on vend. Pour le sens figuré : cœur double, langue double (Psaumes 12.3 ; Proverbes 17.20 ; Siracide 6.1 etc.), voir Hypocrisie.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.