Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Cousin, cousine
Dictionnaire Biblique Westphal

Ce terme n’est pas employé dans l’Ancien Testament, même dans l’histoire de Jacob et de Rébecca, « fille du frère de sa mère » (Genèse 29.10). Hanaméel est appelé « fils de l’oncle » de Jérémie (Jérémie 32.12). Le terme apparaît dans l’histoire de Tobit (Tobit 7.2). Dans Luc 1.36 la traduction « cousine » est erronée : le grec suggénis désigne une parenté plus lointaine ; on ignore de quel degré elle était entre Élisabeth et Marie. Le grec anepsios appliqué à Marc dans Colossiens 4.10 signifie bien « cousin » ; les auteurs grecs l’emploient couramment pour désigner des cousins germains, soit de père soit de mère ; quelques fois aussi il désigne un neveu, en tout cas dans le grec moderne. Cette proche parenté entre Marc et Barnabas aide probablement à comprendre la fidélité de ce dernier à son cousin Jean Marc lors de la vive discussion avec Paul à son sujet (Actes 15.37-39) ; et cette mention de saint Paul dans son épître aux Colossiens écrite au moins dix ans plus tard, favorable à « Marc cousin de Barnabas », prouve qu’il n’est resté aucune amertume de ce différend passager.


Dictionnaire Encyclopédique de la Bible par Alexandre WESTPHAL, Pasteur, Docteur en Théologie, et professeur honoraire de l'Université de Toulouse (Faculté de Théologie protestante de Montauban).
Edition originale publiée en 1932 par les Editions et Imprimeries « Je Sers », Issy-les-Moulineaux. Imprimeries Réunies Ducros et Lombard, Aberlen et Cie. Valence sur Rhone.
Numérisation Yves PETRAKIAN – 2005 France.