Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


NAZIRÉENS
Dictionnaire Biblique Lelièvre

Le nazir était un homme qui se consacrait à Yahvé, soit pour un certain temps soit pour toute sa vie. Il est difficile de dire laquelle de ces deux formes du naziréat est primitive. L’histoire de l’institution est peu connue. Ce que l’on constaté c’est que deux textes très anciens nous parlent du naziréat à vie de Samson (Juges 13.5) et de Samuel (1Sa 1.11), et qu’Amos place les naziréens au même rang que les prophètes dont la mission n’est généralement pas temporaire (Amos 2.11-12). Le nazir de ces temps anciens devait laisser croître sa chevelure et s’abstenir de vin. Les textes plus récents (Nombres 6), qui réglementent le naziréat, le considèrent comme un vœu s’appliquant à une période de la vie seulement et interdisent, en outre, au nazir tout contact avec un cadavre. Ces prescriptions ont pour but le maintien du nazir en état de « sanctification » (voir : Sainteté). On devenait impur en touchant un mort; quant aux interdictions relatives aux cheveux et au vin, elles paraissent simplement avoir remis en vigueur, dans ce cas spécial, de vieilles coutumes tombées en désuétude et désormais incomprises, mais auxquelles leur antiquité avait conféré un caractère vénérable et sacré. L’existence des nazirs, comme celle des prophètes, était considérée comme un des bienfaits de Yahvé. Ces hommes de Dieu semblent avoir joué, dans les temps anciens, un rôle important dans les guerres de Yahvé. Mais nous ne savons si l’allusion d’Amos (Am 2.11-12) doit suggérer que les nazirs, comme les prophètes, en étaient venus à remplir en Israël une mission d’ordre moral et spirituel.

NOM  

Lexique de la Bible - Charles Lelièvre, Pasteur protestant
Édité par La Bible jour après jour, 1951.
2, Cloître Saint-Pierre-Empont — Orléans (Loiret)
Numérisation : Yves PETRAKIAN