Je fais un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


GENTILS
Dictionnaire Biblique Lelièvre
Westphal

Ce terme, que l’on trouve généralement employé dans nos anciennes traductions de la Bible, a fait place, dans les nouvelles, au mot païen qui a la même signification. Le mot gentils traduit plus exactement le mot hébreu gôyim, car il signifie comme lui : les nations. Pour les Hébreux tous les peuples de la Terre, tout ce qui n’était pas israélite était objet de mépris. Dans un sentiment analogue, les Grecs traitaient de barbares toutes les nations :autres que la leur. Mais tandis que le Grec faisait peu de cas de l’étranger à cause de son infériorité en matière de culture et de civilisation, l’Israélite le regardait de très haut à cause de (infériorité de sa religion. Et c’est ainsi que le terme « les nations », les gentils, en est venu à signifier les païens, c’est-à-dire ceux qui ne possèdent pas la vraie religion. — On sait que le terme « païen » lui-même avait à l’origine une signification absolument étrangère à toute idée religieuse. Dans les pays de langue latine, les chrétiens du IIe siècle de notre ère prirent l’habitude de désigner le culte des divinités gréco-romaines, qui subsistait surtout dans les campagnes, par le nom méprisant de religion des paysans. C’est ce nom de paysans (en latin = pagani) qui nous a donné le mot : païen.


Lexique de la Bible - Charles Lelièvre, Pasteur protestant
Édité par La Bible jour après jour, 1951.
2, Cloître Saint-Pierre-Empont — Orléans (Loiret)
Numérisation : Yves PETRAKIAN