Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Buisson
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Buisson ardent, dans lequel le Seigneur apparut à Moïse, au pied du mont Horeb (Exode 3.2). Moïse paissait près de là les troupeaux de son beau-père Jéthro, lorsqu’il aperçut un buisson qui était tout en feu et qui ne se consumait pas. Il dit en lui-même, je m’approcherai pour voir cette grande vision ; mais comme il s’approchait, Dieu lui cria du milieu du buisson : Otez vos souliers, car le lieu où vous êtes, est une terre sainte. Cette nudité du pied est une cérémonie qui a été imitée par plusieurs peuples, pour marquer leur respect en entrant dans leurs temples. Les Égyptiens, les Mahométans, les Indiens, les Éthiopiens la pratiquent encore aujourd’hui, quand ils entrent dans leurs lieux de prières. Dieu ordonne aux prêtres hébreux de se laver les pieds et les mains (Exode 30.19), quand ils approcheront de l’autel et qu’ils entreront dans le sanctuaire. Les rabbins croient même que le coininun des Israélites quittait ses souliers en entrant dans le temple ; Juvenal semble dire la même chose :

Exercent ubi festa mero pede sabbata reges.

Mais je ne sais si ces auteurs étaient bien informés, car je ne vois rien de semblable ordonné dans la loi.

Quant à celui qui apparaît dans le buisson, l’Écriture lui donneen plus d’un endroit le nom de Dieu (Exode 3.2-6,13,14) ; il dit lui-même qu’il est le Seigneur, le Dieu qui est le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu qui doit tirer son peuple de la servitude de l’Égypte, et Moïse dans la bénédiction qu’il donne à Joseph (Deutéronome 33.16), lui dit : Que la bénédiction de celui qui était dans le buisson demeure sur la tête de Joseph. Mais dans les endroits de l’Exode que nous examinons, au lieu de, le Seigneur lui apparut, l’Hébreu et les Septante portent : l’ange du Seigneur lui apparut ; saint Étienne dans les Actes (Actes 7.3a) lit de même ; saint Paul écrivant aux Galates (Galates 3.19), dit que la loi a été donnée par les anges. Saint Jérôme, saint Augustin et saint Grégoire le Grand enseignent la même chose. C’était un ange qui représentait le Seigneur et qui parlait en son nom : Angelorum vocabulo exprimuntur, qui exterius ministrabant, et appellatione Domini ostenditur, qui cis interius proeerat, dit saint Grégoire. Il est pourtant vrai que la plupart des anciens tiennent que c’est le Fils de Dieu qui apparut dans le buisson ; et saint Augustin reconnaît que l’un et l’autre sentiment se peut soutenir sans blesser la foi.

Les Mahométans croient que l’on mit dans l’arche d’alliance un des souliers dont Moïse s’était déchaussé en approchant le buisson ardent, pour conserver la mémoire de ce miracle [On a imaginé un autre conte sur le buisson ardent. Voyez verge de Moïse].

Bul