Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Bras
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Brachium. Le bras est le symbole de la force. Dieu a délivré son peuple de la servitude d’Égypte, avec un bras étendu (Deutéronome 5.5) : In brachio extenso ; par la force de son bras : In magnitudine brachii sui ; avec un bras élevé (Exode 6.6) : In brachio excelso. Pour dire qu’on réduira un homme dans l’humiliation, dans la disette, dans l’impuissance, on dit qu’on lui brisera le bras (1 Samuel 2.31). Prœcidam brachium tuum, et brachium domus patris tui, dit le Seigneur au grand-prêtre Héli. Vous avez tendu mes bras comme un arc d’airain (Psaumes 17.35), dit David. Malheur à celui qui met sa confiance en un bras de chair (Jérémie 17.5). Le bras du méchant, sera desséché, et il ne pourra s’en servir (Zacharie 11.17).

Pour exprimer une famine extrême, Isaïe dit que chacun mangera la chair de son bras (Isaïe 9.29), tant la famine et le désespoir seront grands. Dans Daniel (Daniel 11.31), des bras, pris absolument, marquent des hommes forts et puissants. Et dans l’Ecclésiastique (Ecclésiaste 7.33-37) brachia signifie l’épaule de la victime pacifique que l’on donnait au prêtre pour son honoraire. Propurga te cum brachiis (Lévitique 7.32 ; Exode 29.22), et un peu après Datum brachiorum tuorum, et sacrificium sanctificationis offeres Domino : Offrez au Seigneur les épaules de vos victimes.