Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Tisri
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Tizri, premier mois hébreu de l’année civile, et septième de l’année ecclésiastique ou sacrée. Les Hébreux le nomment Rosch haschana, c’est-à-dire, le commencement de l’année. Il répond à la lune de septembre. On célébrait au premier jour de ce mois la fête des Trompettes, parce qu’on y annonçait le commencement de l’année par le son de ces instruments. Ce jour-là on s’abstenait de toute œuvre servile, et on offrait en sacrifice un veau, un bélier et sept agneaux (Lévitique 23.24 Nombres 29.1).

On croit que Josué mourut le premier jour de Tisri. Les années sabbatiques et du jubilé commençaient le même jour.

Troisième jour, jeûne pour la mort de Godolias, fils d’Ahichan, qui fut tué à Maspha (2 Rois 25.25 ; Jérémie 41.2).

Cinquième jour, jeûne pour la mort de vingt des principaux docteurs juifs, et en particulier pour celle d’Akiba.

Huitième jour. La dédicace du temple de Salomon qui commença ce jour-là, et dura quatorze jours, jusqu’au 22 du mois (1 Rois 8.35 ; 2 Chroniques 7.9-10).

Dixième jour, fête de l’Expiation solennelle (Lévitique 16.29 ; 23.29). Voyez Expiation.

Quinzième de Tisri. Fête des Tabernacles. Elle durait sept jours (Lévitique 23.34) Voyez Tabernacles.

Vingt-troisième jour. Les Juifs font la fête qu’ils appellent la réjouissance de la loi. Ils rendent grâces à Dieu de la leur avoir donnée. Ils lisent le testament et l’histoire de la mort de Moïse, qui se trouve au Deutéronome (Deutéronome 33 ; Deutéronome 34).

On peut voir dans ce Dictionnaire, l’ancien calendrier des Juifs.