Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Thyatire
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Ville que les uns attribuent à la Mysie, et les autres à la Lydie ou à la petite Asie, parce qu’elle est sur les frontières de ces trois provinces. [Son nom de Thyatire lui fut donné par les Macédoniens. Auparavant elle s’appelait Pelopia ; maintenant c’est Ak-Hissar ou le Château-Blanc].

Voici ce que saint Jean dans l’Apocalypse dit à l’ange de Thyatire (Apocalypse 2.18-19) : Je sais quelles sont vos œuvres, votre foi, votre charité, l’assistance que vous rendez aux pauvres, votre patience, et que vos dernières œuvres ont surpassé les premières : mais j’ai quelque chose à vous reprocher, qui est que vous souffrez que Jézabel, cette femme qui se dit prophétesse, enseigne et séduise mes serviteurs, pour les faire tomber dans la fornication, et leur faire manger de ce qui est sacrifié aux idoles. Je lui ai donné du temps pour faire pénitence, et elle n’a point voulu se repentir de sa prostitution. Mais je m’en vais la réduire au lit, et accabler de maux ceux qui commettent l’adultère avec elle, s’ils ne font pénitence de leurs mauvaises œuvres. Je frapperai de mort ses enfants, et toutes les Églises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les cœurs ; et je rendrai à chacun de vous selon ses œuvres. Mais je vous dis à vous, et à tous ceux qui sont à Thyatire, et qui ne suivez point cette doctrine, et ne connaissez point les profondeurs de Satan, ainsi qu’ils les appellent, que je ne mettrai point de nouvelles charges sur vous : mais gardez bien seulement ce que vous avez jusqu’à ce que je vienne, etc.

Quelques-uns croient que l’ange de Thyatire, ou l’évêque de cette Église, à qui ces paroles s’adressent, était saint Carpe, ou saint Irénée ; mais le premier est très-douteux, et le second n’a aucun fondement. On ne sait au juste qui était cet ange de Thyatire. Saint Épiphane dit que quelques hérétiques niaient l’authenticité de l’Apocalypse, parce que, de leur temps, il n’y avait plus d’Église chrétienne à Thyatire ; comme si c’était une preuve qu’auparavant il n’y en avait point. Quant à Jézabel, qui se disait prophétesse, on croit que Jézabel est un nom figuré, pour marquer une très-mauvaise femme ; mais on ignore qui elle était. Plusieurs manuscrits grecs lisent : Votre femme Jézabel, et quelques anciens Pères ont cru que c’était l’épouse même de l’évêque de cette ville. D’autres croient que c’était les nicolaïtes qui corrompaient les mœurs des fidèles, en les attirant dans leurs hérésies. Mais la plupart jugent avec plus de raison que sous le nom de Jézabel saint Jean a voulu marquer quelque femme puissante et présomptueuse, qui séduisait les peuples par ses vaines prophéties.