Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Thogorma
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Troisième fils de Gomer (Genèse 10.3).

On est partagé sur le pays qu’il a peuplé. Joséphe et saint Jérôme ont cru que Thogorma était père des Phrygiens ; Eusèbe, Théodoret et saint Isidore de Séville, qu’il avait peuplé l’Arménie ; le Chaldéen et les talmudistes, l’Allemagne. Plusieurs nouveaux croient que les fils de Thogorma peuplèrent la Turcomanie dans la Tartane, et la Scythie. Bochart est pour la Cappadoce. Il se fonde sur ce qu’Ézéchiel (Ézéchiel 27.14) fait venir de Thogorma des chevaux et des mulets aux foires de Tyr. Il montre que la Cappadoce était célèbre par ses excellents chevaux et par ses ânes. Il remarque aussi que certains Gaulois, sous la conduite de Trocmus, s’établirent dans la Cappadoce, et furent appelés Trocmi, ou Trogmi. Le sentiment qui met Thogorma dans la Scythie et dans la Turco-manie nous paraît le mieux fondé. Voyez notre Commentaire sur la Genèse, 10.3 [« Les descendants de Thogorma, dit Barbié du Bocage, vinrent habiter les pays au nord de la Syrie, c’est-à-dire, une partie de l’Arménie. Ces contrées formaient la partie la plus riche de l’Arménie en chevaux et mulets. D’après une ancienne tradition des Arméniens, eux, les Géorgiens, les Lesgliiens, les Mingréliens et les peuples du Caucase seraient descendus de Thogorma, petit-fils de Japheth, dont ils prennent eux-mêmes le nom. Lors de la dispersion des peuples, Thogorma partit avec sa famille, et se fixa auprès de l’Ararát ; il y vécut six cents ans, et eut une nombreuse postérité qui s’étendit au loin. À l’orient, elle fut limitée par la mer Caspienne, au midi par l’Assyrie et la Médie, à l’occident par la mer Noire et l’Asie Mineure, et au nord par le Caucase. »]