Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Tharaca
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Roi d’Éthiopie, c’est-à-dire du pays de Chus, situé sur le bord oriental de la mer Rouge. Ce prince s’étant mis en campagne à la tête d’une puissante armée pour venir au secours d’Ézéchias, attaqué par Sennachérib (2 Rois 19.9), Sennachérib, qui était alors occupé au siège de Lachis, alla à sa rencontre ; mais l’ange du Seigneur frappa son armée et lui tua en une seule nuit quatre-vingt-cinq mille hommes. Il ne parait pas que ce prince et livré la bataille à Tharaca ; son armée fut défaite avant qu’il vînt jusqu’à lui. Tharaca est nommé Théarchon par Strabon. Ce géographe cite Mégasthène, qui racontait que ce prince avait porté ses conquêtes jusqu’en Europe et jusqu’aux colonnes d’Hercule [Tharaca était Éthiopien et roi d’Éthiopie et d’Égypte. M. Caillaud (Voyage à Méroé, etc) a trouvé prés du mont Barkal des monuments qui rappellent ce roi. D’abord on ne pouvait bien lire son nom sur plusieurs de ces monuments ; mais sur un bas-relief (planche 54 de l’ouvrage de M. Caillaud) gravé sur un autel du grand temple, on lit sans difficulté les lettres THRK, qui donnent le mot Tharak ; c’est le Taracus des listes de Manéthon, et le premier roi de la dynastie éthiopienne qui envahit l’Égypte et forma la 25e dynastie du canon chronologique de Manéthon. Ce roi éthiopien, régnant sur l’Égypte, s’appliqua donc à élever dans sa propre patrie de grands monuments qui constatent de plus en plus entre l’Égypte et l’Éthiopie cette communauté de religion, de langue et d’écriture que d’autres faits avaient déjà démontrée. Ainsi ce grand temple du mont Barkal remonte au règne de ce Taracus, au 8e siècle avant l’ère chrétienne… La décoration du sanctuaire porte aussi le cartouche du roi Taracus ; il y est représenté absolument en costume égyptien, faisant des offrandes aux dieux Ammon, Phtha, etc., caractérisés par les mêmes attributs que sur les monuments de Thèbes. Le plan du temple et l’architecture sont encore les mêmes qu’en Égypte, Ce que nous venons de copier est de M. Champollion Figeac, rendant compte dans le Bulletin de Férussac (Sciences hist., tome 2 pages 248) de l’ouvrage de M. Caillaud. Nous ne ferons d’autres remarques que celle-ci, savoir : qu’ici M. Ch. Figeac présente Tharaca comme étant le premier roi, de la 25e dynastie, et cela d’après Manéthon, tandis qu’ailleurs il le place le troisième, encore d’après Manéthon. Voyez Pharaons, mon addition, tome 3 col. 1042. Voyez aussi Ezéchias et Sethon].