Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Témoin
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal

Celui qui rend témoignage à quelque chose. Ainsi on dit : Vous êtes témoin, un témoin fidèle, un faux témoin, Dieu m’est témoin, etc.

La loi veut qu’on croie, en justice, deux ou trois témoins ; mais un témoin n’est pas cru (Deutéronome 17.6-7). Lorsqu’on condamnait un homme à mort, les témoins le frappaient les premiers (Deutéronome 17.7) ; ils lui jetaient par exemple la première pierre s’il était lapidé. La loi condamne le faux témoin à la même peine qu’il voulait faire souffrir à son prochain (Deutéronome 19.16-19). Jérémie (Jérémie 27.23) dit que Dieu est juge et témoin, c’est-à-dire qu’il n’attend pas qu’on vienne accuser devant lui les méchants, qu’il n’a que faire du témoignage et de l’accusation des hommes pour savoir le mérite des coupables. Il les accuse, il les châtie, il les condamne ; il connaît tons leurs désordres par sa sagesse, sa justice, sa pénétration infinie.

Témoin. En grec, martys ou martyr signifie un martyr, celui qui rend témoignage à la vérité aux dépens de son sang, de sa vie, de ses biens, etc. Jésus-Christ est le témoin fidèle (Apocalypse 1.15), le martyr de la vérité et de la justice. Dieu promet de donner à ces deux témoins (Apocalypse 11.3), qu’on croit être Hénoch et Élie, l’esprit de prophétie ; et après cela, dit-il, ils seront mis à mort, et leurs corps seront jetés sur la place de la grande ville, nommée, dans le sens spirituel, Sodome et Égypte.

Isaïe donne aussi au Messie le nom de témoin (Isaïe 55.4) : Il l’a envoyé aux hommes pour rendre témoignage à la vérité et pour les ramener dans les voies de la justice et du salut. Osée dit que, pendant qu’Éphraïm trompait le Seigneur et renonçait à son culte pour adorer les veaux d’or, Juda marchait avec son Dieu comme un témoin fidèle. Les Juifs enseignent que la tribu de Juda signala sa fidélité et son courage, en entrant la première dans la mer Rouge, pendant que les autres tribus, remplies de défiance, n’osaient s’y hasarder, quoique Moïse les assurât de la protection et du secours de Dieu. C’est cette action de Juda que Dieu voulut récompenser en donnant la royauté à sa tribu. Malachie (Malachie 3.6) menace les parjures, les calomniateurs, les adultères et les autres méchants, de la vengeance du Seigneur, et dit que le Seigneur sera un témoin prompt contre eux. Il est juge et témoin, ainsi qu’on l’a déjà vu plus haut. On l’explique de la venue du Messie ou du dernier jugement. Jésus-Christ a été juge et témoin contre les Juifs endurcis et incrédules. Voyez saint Jean (Jean 16.8).

Les prophètes sont les témoins de notre créance et de la vérité de notre religion. Saint Paul les nomme une nuée de témoins (Hébreux 12.1). Les apôtres sont encore d’autres témoins de la venue, de la mission, de la doctrine de Jésus-Christ. Si Jésus-Christ n’est pas ressuscité, nous sommes donc de faux témoins, dit saint Paul (1 Corinthiens 15.15). Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans la Judée, dit saint Pierre (Actes 10.39-41). Il a choisi un petit nombre de personnes pour lui rendre témoignage ; et, lorsqu’ils voulurent mettre un apôtre en la place de Judas, ils dirent qu’il fallait choisir avec eux encore un témoin de sa résurrection (Actes 1).