Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Séméia
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Ou Séméias, les suivants :

Séméia (1)

Prophète du Seigneur, fut envoyé à Roboam, roi de Juda (1 Rois 12.22-23), pour lui dire de la part de Dieu : Voici ce que dit le Seigneur : Vous ne vous mettrez point en campagne, et vous ne ferez point la guerre aux enfants d’Israël, qui sont vos frères. Que chacun retourne à sa maison ; car c’est moi qui ai séparé Israël de Juda. Ils écoutèrent la parole du Seigneur ; et les cent quatre-vingt mille hommes que Roboam avait rassemblés pour combattre Jéroboam, s’en retournèrent, selon l’ordre du Seigneur.

Quelques années après cela (1 Rois 14.25-26), Sésac, roi d’Égypte, étant venu dans la Judée, fit la guerre a Roboam, et prit toutes les meilleures places du pays. Alors le prophète Séméia dit à Roboam et aux princes de Juda qui s’étaient retirés dans Jérusalem : Vous m’avez abandonné, et moi, à mon tour, je vous ai livrés entre les mains de Sésac, roi d’Égypte. Le roi et les princes consternés répondirent : Le Seigneur est juste. Et Dieu les voyant humiliés lit entendre sa parole à Séméias, et lui dit ; Puisqu’ils se sont abaissés sous ma main, je ne les perdrai pas entièrement, je leur donnerai un peu de secours, et ma colère ne fondra pas sur Jérusalem ; mais je les assujettirai à ce prince étranger, afin qu’ils apprennent la différence qu’il y a entre ma domination et celle des rois de la terre. Sésac entra dans Jérusalem, et se contenta d’enlever tout ce qu’il y avait de plus précieux dans les trésorsdu temple, et dans ceux du roi, puis il retourna en Égypte. Ce même prophète Séméias écrivit l’histoire du roi Roboam (2 Chroniques 12.15). C’est tout ce que nous savons de ce prophète.

Séméia (2)

Fils de Séchénia, de la race royale de Juda (1 Chroniques 3.22).

Séméia (3)

Fils d’Hassub, lévite (1 Chroniques 9.14).

Séméia (4)

De la race d’Elisaphan, servait-au tabernacle avec deux cents de ses frères dont il était le chef (1 Chroniques 15.8-11).

Séméia (5)

Fils de Galal, père d’Obdia et petit-fils d’Idithun (1 Chroniques 9.16).

Séméia (6)

Fils de Nathanaël, secrétaire du temple (1 Chroniques 24.6). Je pense que c’est le même que Séméias, descendant d’Elisaphan, marqué ci-devant, et (1 Chroniques 15.8-11), et encore (1 Chroniques 25.17).

Séméia (7)

Fils d’Idithun, et chef de la dixième classe des lévites musiciens au temps de David (1 Chroniques 25.17).

Séméias (8)

[ou Seméi], fils d’Obédédom lévite et portier du temple (1 Chroniques 26.4-7).

Séméias (9)

De Romathi, avait l’intendance des caves et du vin du roi David (1 Chroniques 27.27).

Séméia (10)

Lévite, qui vivait du temps do Josaphat, et qui fut envoyé avec plusieurs autres par ce prince, pour instruire le peuple dans les villes de Juda (2 Chroniques 17.8). [Voyez Ben-Hael]

Séméias (11)

Lévite, de la race d’Idithun, du temps d’Ézéchias (2 Chroniques 29.14).

Séméias (12)

Prêtre, sous le même règne d’Ézéchias (2 Chroniques 31.15).

Séméias (13)

Prince des lévites Sous Josias (2 Chroniques 10 25.9). [Voyez Chonénias].

Séméias (14)

Un des principaux Israélites qui revinrent de captivité avec Esdras (Esdras 8.16 ; 10.21-31), et peut-être (Néhémie 8.4) [Séméias de (Esdras 8.16), est probablement le même que Sémaias du verset 13 ; dans ce cas il est descendant d’Adonicam, et n’est sûrement pas le même que les Séméias nommés dans les autres endroits indiqués par l’auteur].

Séméia (15)

Prêtre, descendant d’Harim épousa une femme idolâtre pendant la captivité, et la renvoya au retour dans la patrie (Esdr. 10.21). C’est peut-être le même que Séméias, l’un de ceux qui assistaient Esdras lisant la loi (Néhémie 8.4).

Séméias (16)

Laïque, descendant d’Hérem, renvoya la femme qu’il avait épousée pendant la captivité.

Séméia (17)

Ou plutôt Sémaïa, fils de Dalaïa, faux prophète du temps de Néhémie, qui s’étant laissé gagner par Sanaballat et par les autres ennemis de Néhémie, voulut l’engager à se retirer dans le temple (Néhémie 6.10). Voyez Sémaïa.

Séméias (18)

De Néhélam, faux prophète, qui vivait à Babylone, pendant que Jérémie était en Judée et à Jérusalem. Jérémie (Jérémie 39.24-32) ayant envoyé quelques prophéties aux Juifs captifs à Babylone, Séméias de Néhélam récrivit au peuple de Jérusalem, pour décrier ce prophète ; et à Sophonias prince des prêtres, et aux autres prêtres, pour leur faire des reproches de ce qu’ils n’avaient point arreé et mis en prison Jérémie, comme un possédé et un faux prophète. Jérémie à son tour écrivit à tout le peuple, qui était en captivité à Babylone, en ces termes : Puisque Séméias de Néhélam vous a parlé en mon nom, qùoique je ne l’aie pas envoyé, et qu’il vous a donné de fausses espérances ; voici ce que dit le Seigneur contre Séméias de Néhélam, et contre sa postérité : Il n’aura jamais personne de sa raçe qui soit assis au milieu de ce peuple, et il n’aura point de part aù bonheur dont je dois combler mon peuple.

Séméia (19

Père de Dalaïas, un des princes de Juda du temps du roi Joakim (Jérémie 36.12).

Semer