Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Onyx
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Ou Onix. Ce terme se trouve en deux sens tout divers dans l’Écriture. Il se met pour l’ongle odorant, et pour la pierre nommée onyx. Selon la force de l’étymologie, onyx signifie un ongle. L’Hébreu schecheleth, que saint Jérôme, après les Septante, traduit par l’ongle aromatique, est entendu par d’autres du laudanum ou du bdéllium. Mais la plupart des commentateurs l’expliquent de l’onyx ou de l’ongle odorant ; qui est une coquille semblable à celle du poisson à coquille nommé purpura. On pêche l’onyx dans les marais des Indes, où croît le spica nardi, dont ce poisson se nourrit ; et c’est ce qui rend son écaille si odorante. On va recueillir ces écailles, lorsque la chaleur a desséché ces marais. Le meilleur onyx se trouve dans la mer Rouge, et est blanc et gros. Le babylonien est noir et moindre. C’est ce qu’en dit Dioscoride.

L’onyx, pierre précieuse, était la onzième dans le pectoral du grand prêtre. L’Hébreu porte sohem (Exode 28.20) ; et ce terme est traduit diversement dans l’Écriture, par onyx, sardoine, émeraude. Nous croyons que sa vraie signification est l’émeraude. On peut voir les commentateurs sur La Genèse, chapitre 2.12. À l’égard de l’onyx, c’est une espèce d’agate de couleur blanchâtre et noire ; et comme le blanc qui y est tiré sur la couleur de l’ongle, on lui a donné le nom d’onyx, ou d’ongle.

Ooliab