Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Olympien
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal

Jupiter Olympien. Les Grecs donnaient souvent à Jupiter et à leurs autres dieux le surnom des lieux où ils avaient des temples célèbres, et où ils étaient principalement honorés. Ainsi l’on a dit Jupiter Idœus, à cause du mont Ida, où il avait été élevé ; Cretensis, à cause de l’île de Crète, où il était né, et où l’on montrait son tombeau ; Jupiter Capitolin, à cause du temple qu’il avait au Capitole ; Jupiter le Tonnant, à cause du tonnerre, dont on le croyait le principal auteur ; Jupiter Hospitalier, à cause qu’il présidait à l’hospitalité : et ainsi des autres. Antiochus Épiphane ayant profané le temple de Jérusalem, y fit placer la statue de Jupiter Olympien, et elle y demeura pendant trois ans entiers, jusqu’à ce que Judas Machabée l’en ôta et y rétablit le culte du Seigneur. C’est cette idole que Daniel (Daniel 9.27) a nommée l’abomination de la désolation placée dans le lieu saint. Dans le même temps ; on plaça dans le temple de Garizim, au pays de Samarie, le même Jupiter, mais sous le nom de Jupiter l’Hospitalier. Voyez (2 Machabées 6.2). Josèphe dit que les Samaritains s’offrirent d’eux-mêmes à consacrer leur temple de Garizim à Jupiter le Grec (Joseph. Antiquités judaïques

1.12.C. v11).