Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Og
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Roi de Basan, ou de cette partie de la terre promise qui est au delà du Jourdain, entre les montagnes de Galaad à l’orient, le Jourdain au couchant, le Liban et les monts d’Hermon au septentrion, et le torrent de Jabok au midi. Og était un géant de la, race des Réphaïtn. On peut juger de la grandeur de sa taille par celle de son lit, qu’on a conservé longtemps dans la ville de Rabbath, capitale des Ammonites (Deutéronome 3.11). Il était de neuf coudées de long, et de quatre de large, c’est-à-dire, de quinze pieds quatre pouces et demi de long, et de six pieds dix pouces de large. Les rabbins disent qu’Og était un de ces anciens géants qui avaient vécu avant le déluge, et qu’il ne se sauva de l’inondation générale qu’en montant sur le toit de l’arche où étaient Noé et ses fils. Noé lui fournit de quoi se nourrir, non par compassion qu’il en eut, mais pour faire voir aux hômmes qui viendraient après le déluge, quelle avait été la puissance de Dieu, qui avait exterminé de tels monstres.

Dans la guerre qu’il fit aux Israélites, il avait enlevé une montagne large de six mille pas, pour la jeter sur le champ d’Israël, et pour écraser tout d’un coup toute l’armée : mais Dieu permit que des fourmis creusèrent la montagne en l’endroit où elle posait sur sa tête ; en sorte que la montagne ainsi percée tomba sur le cou du géant, et lui servit comme de collier. Ensuite ses dents s’étant accrues extraordinairement, s’enfoncèrent dans la montagne, et empêchèrent qu’il ne pût s’en débarrasser. De sorte que Moïse l’ayant frappé au talon, le tua sans beaucoup de peine : C’est ce que disent les rabbins. Voyez le Targum du fils d’Uziel sur la Genèse (Genèse 14.13 Nombres 35.21), et les Exercitations du père Morin, pages 325, livre 2, exercit. 8, cap. 2. Ils disent que la taille de ce géant était si énorme, que Moïse, qui, se, Ion eux, était haut de six aunes, prit une hache de la même hauteur, et encore fallut-il qu’il fit un saut de six aunes de haut, pour parvenir seulement à frapper la cheville du pied d’Og. Dans le décret de Gélase, qui condamne plusieurs livres apocryphes, il y en a un de condamné, qui portait le nom du géant Ogias, qui avait vécu avant le déluge, et que les hérétiques disaient avoir combattu contre le dragon.

Mais laissons là ces rêveries, et venons à ce que l’histoire nous apprend de ce fameux géant. Moïse (Nombres 21.33) dit qu’après avoir vaincu Séhon, roi des Amorrhéens, il s’avança du côté du pays de Basan, où régnait le roi Og ; que ce prince marcha contre lui, et s’avança jusqu’à Edraï avec tous ses sujets ; que le combat s’étant donné, Og fut vaincu et mis à mort avec ses enfants et tout son peuple. Moïse les passa tous au fil de l’épée, sans qu’il en restât un seul, et il se mit en possession de son pays. Og et Séhon furent les seuls qui résistèrent à Moïse. Leur pays fut donné aux tribus de Gad, de Ruben, et à la moitié de la tribu de Manassé.