Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Nycticorax
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Hibou, chat-huant ; à la lettre, corbeau de nuit. Nyx, en grec, signifie la nuit, et corax, un corbeau. Le nycticorax est défendu par la loi (Deutéronome 14.17 Lévitique 11.17). Mais dans le Lévitique, le mot hébreu est traduit par mergulus, un plongeon ; et dans le Deutéronome, un hibou : mais sa vraie signification est un plongeon. Dans le Deutéronome il y a que ques dérangements dans les termes de la Vulgate et dans ceux des Septante ; ce qui fait qu’on ne peut pas distinctement marquer à quel terme hébreu se rapporte le mot nycticorax qui se lit dans les Septante et dans la Vulgate (Deutéronome 14.17-18) ; mais dans le Lévitique les Septante lisent nycticorax ; et la Vulgate, bubo, pour l’hébreu cos, que l’on explique d’un faucon, d’un pélican ou d’un hibou. Le même terme cos se trouve dans le psaume (Psaumes 102.7), où les Septante et la Vulgate portent nycticorax. Mais Bochart croit que c’est plutôt onocrotalus, qui est une espèce de pélican, ayant une grande poche sous le bec, et au commencement du gosier. Cette poche est si vaste, que l’on dit qu’on y a quelquefois trouvé un enfant tout entier ; quelquefois une main avec le bras, ou le pied avec la jambe. Cet oiseau est commun dans l’Égypte et aux environs de Gaze en Palestine. L’hébreu signifie une coupe, un vase à boire ; terme que l’on peut aussi employer pour marquer cette grande poche de l’onocrotalus, dont on a parlé. Cet oiseau est solitaire, aussi lien que la chouette (Psaumes 102.7, nommée Avis solitaria, dans le même endroit du psaume.

Nun
Nymphas