Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Neant
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Nihilum. Le néant est mis quelquefois par opposition au corps, au solide, au massif ; il est mis pour le vide, et pour ce qui n’est pas sensible. Job (Job 26.7) dit que Dieu a fondé la terre sur le néant : Appendit terram super nihilum, sur le vide. Et Isaïe (Isaïe 40.22) : Dieu étend les cieux comme un rien, il les étend dans l’air, dans des espaces invisibles.

Le Sage (Sagesse 2.2) dit que nous sommes nés du néant, et que nous retournerons en quelque sorte au néant : Nous disparaîtrons de dessus la terre, comme si nous n’y avions jamais été. Et Isaïe (Isaïe 41.24) : Vous êtes sortis du néant, et vous venez de ce qui ne subsistait point.

Les idoles sont souvent appelées des riens, des néants : (Amos 6.14) : Vous vous réjouissez dans le néant. Et Esther (Esther 14.11) : Ne livrez point votre peuple à ces dieux, qui ne sont rien. Et saint Paul (1 Corinthiens 8.4) : Idolum nihil est in mundo.

Réduire au néant ; c’est-à-dire, exterminer, ruiner, faire périr quelqu’un (Psaumes 14.4). Et encore (Psaumes 58.9) : Ad nihilum deduces omnes gentes. Et ailleurs (Psaumes 59.14) : Ad nihilum deduces tribulantes nos.