Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Malachie
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Le dernier des douze petits prophètes, est tellement inconnu que l’on doute même si son nom est un nom propre, et s’il n’est pas mis pour un nom générique, qui signifie un ange du Seigneur, un envoyé, un prophète ; car il paraît par Aggée (1 Samuel 5.6-7) et par le prophète que nous citons Malachie, qu’en ce temps-là on donnait assez souvent aux prophètes le nom de Malach-Jehova, ou d’envoyés du Seigneur. Les Septante ont rendu l’hébreu Malachi par son ange, au lieu de mon ange, que porte l’hébreu, et plusieurs Pères ont cité Malachie sous le nom d’ange du Seigneur. L’auteur du quatrième livre d’Esdras et Tertullien, joignent ensemble les noms de Malachie et d’ange du Seigneur. Origène a cru que Malachie était un ange incarné plutôt qu’un prophète : mais ce sentiment n’est pas soutenable. Il est bien plus vraisemblable que Malachie n’est autre qu’Esdras ; et c’est l’opinion des anciens Hébreux, du paraphraste chaldéen, de saint Jérôme et de l’abbé Rupert.

L’auteur de la Vie des prophètes, sous le nom de saint Épiphane, Dorothée, et la Chronique d’Alexandrie, disent que Malachie était de la tribu de Zabulon, natif de Sapha ; que le nom de Malachie lui fut donné à cause de sa douceur évangélique, et parce qu’il y avait un ange qui apparaissait visiblement au peuple lorsque ce prophète avait parlé, et qui confirmait ce qu’il avait dit. Il mourut, dit-on, assez jeune, et fut enterré près du tombeau de ses pères.

Il parait certain que Malachie a prophétisé sous Néhémie, et après Aggée et Zacharie, dans un temps où il y avait parmi les prêtres et le peuple de Juda d’assez grands désordres que Malachie reprend. Il invective contre les prêtres (Malachie 1.6 ; 2.1-2). Il reproche au peuple d’avoir épousé des femmes étrangères (Malachie 2.11). Il invective contre leur dureté envers leurs frères (Malachie 2.10 ; 3.5), leur trop de facilité à faire divorce (Malachie 3.13), leur négligence à payer les dîmes et les prémices (Malachie 3.10). Il semble faire allusion à l’alliance que Néhémie renouvela avec le Seigneur, accompagné des prêtre et des principaux de la nation (Malachie 2.4-5). Malachie est le dernier des prophètes de la Synagogue. Il vivait environ quatre cents ans avant Jésus-Christ. Il a parlé de la venue de saint Jean-Baptiste et du double avènement du Sauveur, d’une manière très-expresse (Malachie 3.1-5). Il parle du sacrifice de la loi nouvelle et de l’abolition des anciens sacrifices (Malachie 1.10-13) en ces termes : Je ne veux plus recevoir d’offrandes de votre main ; car depuis l’Orient jusqu’à l’Occident mon nom est grand parmi les nations, et en tout lieu on sacrifie, et on offre à mon nom une offrande pure ; car mon nom est grand parmi les nations, dit le Seigneur. Les Juifs tiennent que, du temps de Darius, fils d’Hystaspe, ils tinrent une assemblée générale des chefs de leur nation, pour déterminer le canon des Écritures ; que Daniel, Aggée, Zacharie et Malachie y présidèrent, et qu’Esdras en fut le secrétaire. Daniel n’a certainement pas vécu jusque-là, et cette assemblée est très-douteuse. La mort de Malachie est mise dans le martyrologe romain au V de janvier.