Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Jonadab
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Jonadab (1)

Fils de Semmaa, neveu de David et cousin germain d’Amnon (2 Samuel 13 ;3-5). Ce Jonadab passait pour fort prudent, et était grand ami d’Amnon, fils de David. Ce jeune prince étant tombé malade d’une maladie de langueur (An du monde 2972, Avant. Jésus-Christ 1028, Avant l’ère vulgaire 1032), Jonadab lui en demanda la cause. Amnon lui déclara confidemment qu’il avait une passion très-violente pour sa sœur Thamar, née de David et d’une autre mère. Jonadab lui dit : Demeurez couché sur votre lit, et feignez d’être malade. Lorsque le roi, votre père, viendra vous visiter, vous le prierez de vous envoyer votre sœur Thamar, pour vous préparer quelque chose que vous preniez de sa main. Amnon suivit ce mauvais conseil, et viola Thamar ; ce qui fut cause qu’Absalon, frère de Thamar, tua Amnon (An du monde 2974, Avant. Jésus-Christ 1026, Avant l’ère vulgaire 1030), et jeta toute la famille royale dans la désolation.

Jonadab (2)

Fils de Réchab, chef des Réchabites. Voyez Rechabites, et notre Dissertation sur les Réchabites, à la tête de Jérémie. Jonadab, fils de Réchab, vivait du temps de Jéhu, roi d’Israël. On croit que c’est lui qui ajouta à l’ancienne austérité des Réchabites (Jérémie 35.6-7) celle de ne pas boire de vin, de ne pas cultiver de champs, et de se contenter de ce que leurs troupeaux et leurs campagnes pouvaient leur donner pour leur nourriture. On ignore quelle était la demeure ordinaire de Jonadab ; mais nous lisons dans les livres des Rois (2 Rois 10.15-16) que Jéhu, ayant été suscité de Dieu pour punir les crimes de la maison d’Achab, et venant à Samarie pour faire périr tous les faux prophètes et les prêtres de Baal, rencontra Jouadab, fils de Réchab, et, l’ayant salué, lui dit : Votre cœur est-il droit à mon égard comme le mien l’est au vôtre ? Jonadab lui répondit : Je suis à vous. Alors Jéhu lui donna la main, le fit monter sur son chariot, et lui dit : Venez avec moi, et soyez témoin du zèle dont je brûle pour le Seigneur. Il le conduisit à Samarie, et fit mourir en sa présence tout ce qui restait de la maison d’Achab et tous les ministres du temple de Baal (An du monde 3120, Avant. Jésus-Christ 880, Avant l’ère vulgaire 884). C’est tout ce que nous savons de la vie de Jonadab. On parlera de ses disciples dans l’article des Réchabites.

Jonas