Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Jason
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Jason (1)

Fils d’Eléazar, fut envoyé à Rome par Judas Machabée, pour renouveler l’alliance avec les Romains (1 Machabées 8.17), l’an du monde 3842, avant Jésus-Christ 158, avant l’ère vulgaire 162.

Ce Jason est probablement le père d’Antipater, qui, plus tard, fut aussi envoyé à Rome dans un semblable but (1 Machabées 13.16)

Jason (2)

Juif natif de Cyrène, qui écrivit en cinq livres l’Histoire des persécutions d’Antiochus Épiphane et d’Eupator contre les Juifs (2 Machabées 2.24). Ces cinq livres furent abrégés par un Juif dont le nom nous est inconnu. Son ouvrage est venu jusqu’à nous, et c’est le second livre des Machabées ; mais celui de Jason est perdu. L’un et l’autre étaient écrits en grec. On croit que l’abréviateur de Jason a ajouté quelque chose à la fin du second livre des Machabées. On ne sait précisément l’âge ni de Jason ni de son abréviateur.

Jason (3)

Grand prêtre des Juifs et frère d’Onias 3.était un homme d’une ambition sans borne, qui ne feignit point de dépouiller son frère de la grande sacrificature, pour s’en revêtir, et cela par un sacrilège, en achetant cette dignité à prix d’argent auprès d’Antiochus Épiphane, le plus impie des princes de son temps et le plus grand ennemi des Juifs. L’histoire de Jason est racontée différemment par l’auteur du second livre des Machabées et par Josèphe l’historien. Voici ce que dit Josèphe : À la mort d’Onias III ason, son frère, se mit en possession de la souveraine sacrificature, à l’exclusion de son neveu, Onias IV fils d’Onias III et légitime héritier de sa dignité. Jason obtint d’Antiochus Épiphane la confirmation du sacerdoce qu’il avait usurpé, en lui offrant une grande somme d’argent. Mais Antiochus, ayant conçu du mécontentement contre Jason, le déposséda et mit en sa place Ménélaüs, son frère, qui acheta mieux la souveraine sacrificature. Ainsi les trois frères, Onias III Jason et Ménélaüs, possédèrent successivement cette grande dignité, pendant qu’Onias 4.à qui elle appartenait de droit, en demeurait privé. Il fut obligé de se retirer en Égypte, où il bâtit le temple Onion.

L’auteur du second livre des Machabées raconte la chose autrement. Il dit (2 Machabées 4.8-12) que Jason, ennuyé de voir le sacerdoce trop longtemps entre les mains de son frère Onias, offrit une grande somme d’argent à Antiochus Épiphane, pour acheter cette dignité. Il l’obtint, et Onias III son frère, en fut dépouillé. Jason ayant ensuite envoyé à Antioche un nommé Ménélaüs, de la tribu de Benjamin, et frère de Simon, préfet du Temple, ce Ménélaüs sut si bien gagner Antiochus Épiphane, que, lui ayant présenté une plus grande somme d’argent, il obtint le souverain pontificat, et en fit dépouiller Jason. Ce même auteur représente Jason comme un homme sans religion, qui fit ce qu’il put pour abolir le culte du Seigneur dans Jérusalem, et pour faire passer les prêtres mêmes dans la religion des Grecs. C’est lui qu’on doit regarder comme la première cause de tous les malheurs qui arrivèrent aux Juifs de la part du roi Antiochus Épiphane.

Pendant tout le temps de l’usurpation de Ménélaüs, Jason se tint caché dans le pays des Ammonites (2 Machabées 4.26) ; mais quelque temps après, Épiphane étant entré en Égypte, et le bruit s’étant répandu qu’il était mort, Jason, accompagné d’un corps de mille hommes (2 Machabées 5.5-6), accourut à Jérusalem, et entra dans la ville malgré la résistance des citoyens. Alors Ménélaüs se sauva dans la citadelle, et Jason commença à traiter ses citoyens comme dans une ville prise de force ; mais le bruit de la mort du roi s’étant bientôt dissipé, il fut obligé de se retirer une seconde fois dans le pays des Ammonites. Enfin, Arétas, roi des Arabes, l’ayant voulu envelopper pour le prendre, il se sauva en Égypte ; et ne s’y croyant pas en sûreté, il alla à Lacédémone pour y trouver un asile, comme dans une ville alliée, et dont les citoyens se disaient parents des Juifs. Mais il y mourut, et son corps demeura sans sépulture, n’y ayant eu personne qui prit compassion de lui et qui voulût lui rendre les derniers devoirs que l’on ne refuse pas même aux étrangers. Jason ne jouit de la souveraine sacrificature que depuis l’an du monde 3830 jusqu’en 3832, que Ménélaüs lui fut subrogé.

Jason (4)

Ce Jason dont il est parlé dans l’Épître aux Romains (Romains 16.21), était l’hôte de saint Paul à Thessalonique. Jason exposa sa vie pour le sauver dans une sédition qui s’excita contre lui dans cette ville (Actes 17.7). Il paraît, par l’Épître aux Romains, qu’il était parent de saint Paul. Les Grecs le font évêque de Tharse en Cilicie, et le qualifient apôtre. Ils honorent sa mémoire le 28 ou 29 d’avril [Il y en a qui distinguent Jason chez qui saint Paul était logé, de Jason qui parait avoir été parent de l’Apôtre].