Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Izate
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

roi des Adiabéniens, dont il est souvent parlé dans Josèphe, et dont quelques auteurs font un chrétien, au lieu que Josèphe dit qu’il se convertit au judaïsme. Izate était fils de Monobaze, roi des Adiabéniens, et d’Hélène, sa sœur et son épouse. Monobaze avait une affection particulière pour Izate, et craignant les effets de la jalousie des frères de ce jeune prince, il l’envoya à Abennérich, roi de Charax-Spasin, sur le Tigre, à la tête du golfe Persique. Izate rencontra dans ce pays un marchand juif qui lui apprit à servir le vrai Dieu. Quelque temps après, Izate fut mandé par son père, établi sur une petite province d’Arménie, nommée Koeron, où l’on voit, dit Josèphe, des restes de l’arche de Noé. Après la mort de son père, il revint dans l’Adiabène, où Hélène, sa mère, le fit reconnaître pour roi, et engagea Monobaze, un de ses frères, à lui remettre le diadème. Il avait toujours conservé son amour pour le judaïsme, et il fut fort aise d’apprendre que sa mère avait embrassé la même religion, par le moyen d’un autre Juif.

Izate aurait voulu faire profession ouverte du judaïsme et recevoir la circoncision ; mais sa mère l’en détournait, craignant les suites de celte démarche : Ananie lui-même (c’est le nom du Juif qui l’avait instruit) n’insistait pas sur cela, disant que Dieu se contenterait de la disposition de son cœur, à cause des conjonctures où il se rencontrait. Mais un jour un autre Juif l’ayant trouvé qui lisait le livre de Moïse, lui fit voir qu’il ne pouvait observer la loi ni avoir part à l’alliance sans se faire circoncire, ce qui le détermina à recevoir aussitôt la circoncision. Il déclara ce qu’il avait fait à Hélène, sa mère, et à Ananie. Cette action n’eut aucune suite fâcheuse, et Izate continua de régner avec beaucoup de bonheur. Ses frères et ses proches embrassèrent aussi enfin le judaïsme, ce qui fit soulever les grands du pays, qui lui suscitèrent des ennemis puissants qui lui déclarèrent la guerre. Mais il demeura victorieux, et régna vingt-quatre ans : il mourut l’an 61 de Jésus-Christ au plus tard, âgé de cinquante-cinq ans, et laissa la couronne à Monobaze, son fils. Les os d’Izate furent envoyés à Jérusalem et enterrés avec ceux d’Hélène, sa mère, dans un mausolée magnifique qu’elle avait fait faire près de cette ville. Au dernier siège de Jérusalem par Tite, il y avait quelques-uns des enfants et des frères d’Izate enfermés dans la ville, à qui Tite accorda la vie l’an 70 de Jésus-Christ.