Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Intercaler
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Intercalation. On nomme intercalation l’usage où sont les Juifs d’ajouter un treizième mois à leur année lunaire au bout de deux ou de trois ans ; c’est-à-dire que dans une révolution du cycle de dix-neuf ans il y en a sept de treize mois chacun, et les autres sont seulement de douze mois ; quand cela arrive, c’est-à-dire, lorsqu’on ajoute un mois intercalaire à l’année ce mois se place entre février et mars : et alors il y a adar premier, et adar second ; et ce dernier s’appelle ve-adar, comme qui dirait : et encore adar, ou une seconde fois adar.

La nécessité de cette intercalation vient de ce qu’ils suivent dans leur année le cours de la lune, au lieu que nous suivons le cours du soleil. Dans l’année solaire nous intercalons tous les quatre ans un jour dans le mois de février : et cette quatrième année est nommée bissextile, parce qu’on y compte deux jours de suite le sixième des calendes de mars ; c’est-à-dire le 24 et le 25 de février, lequel, dans les années bissextiles, a vingt-neuf jours au lieu de vingt-huit. Cette intercalation est fondée sur les six heures moins onze minutes que le soleil emploie à faire son cours, au delà des 365 jours qui composent l’année solaire commune.

L’intercalation des Juifs, au contraire, se fait à cause que tous les mois lunaires sont moins longs de douze heures ou environ que les mois solaires ; ce qui fait au bout de trois ans la valeur de vingt-neuf ou trente jours. Voyez l’article Mois.