Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Goliath
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal Bost

Goliath (1)

Géant fameux de la ville de Geth, une des cinq satraples des Philistins (1 Samuel 17.4-6). Goliath vint se présenter au milieu des deux armées des Philistins et des Hébreux, campées entre Socoth et Azéca, pour défier au combat tous les plus braves des Hébreux. Il avait six coudées et un palme de haut, c’est-à-dire, environ dix pieds et demi, en prenant la coudée à vingt pouces et demi, et le palme à trois pouces et un peu plus. Son armure était proportionnée à sa taille, et son insolence croissait tous les jours, voyant que nul des Israélites n’osait en venir aux mains, avec lui. Les deux armées demeurèrent au même endroit pendant, quarante jours, sans en venir aux mains. Enfin David, qui était, un jeune homme occupé à paître les troupeaux de son père, étant venu au camp pour y apporter quelques provisions à ses frères, se vanta de combattre ce géant.

Aussitôt cela fut rapporté au roi, qui fit venir David. Mais, le voyant, si jeune, et sans armes, il eut d’abord de la peine à le croire capable d’une telle entreprise. Toutefois il le fit revêtir de ses propres armes. Mais David, n’y étant pas accoutumé, et n’ayant pu s’en servir, prit seulement son bâton, et choisit cinq pierres dans le torrent ; et marchant contre Goliath, il lui lança une pierre dans le front avec tant de roideur, que le géant fut renversé et étourdi du coup. Alors David, courant sur lui, tira l’épée du géant, et lui coupa la tête.

Goliath était de la race d’Arapha, c’est-à-dire, de la race des anciens Réphaïm ; il avait la hauteur de plus de deux hommes, son armure était proportionnée à sa taille. Un auteur qui a examiné scrupuleusement la pesanteur de cette armure, trouve, en donnant un poids proportionné à chaque partie qui la composait, qu’elle devait être de deux cent soixante et douze livres treize onces ; il donne au fer de la lance dix-huit livres et trois quarts ; à la hampe de cette lance, qui devait avoir vingt-six pieds de long, au moins autant de poids qu’au fer dont elle était armée ; au casque, quinze livres ; au bouclier, trente ; à l’épée, quatre livres et demie ; à la cuirasse, cent cinquante-six livres et un quart. Ajoutez les bandes de cuivre qu’il avait sur les jambes, et le bouclier ou la lance que portait son écuyer, et vous trouverez à-peu-près le poids qu’il donne à toute l’armure.

La défaite du géant Goliath par David est un événement si extraordinaire, qu’il n’est pas étonnant que les Orientaux, qui aiment naturellement à feindre et conter du merveilleux, l’aient embellie de quelques circonstances : ils disent que Goliath était d’une taille si énorme, que son armure complète de fer pesait mille livres, et que son seul casque en pesait trois cents ; que cependant David, avec une pierre de sa fronde, cassa son casque, lui perça la tête, et enfin toute la cervelle. Ils croient de plus que les rois des Philistins, qui régnèrent longtemps dans la Palestine, se nommaient tous Goliath, comme les rois d’Égypte s’appelaient Pharaon ; et que David, après la défaite du géant dont nous parlons, extermina la nation des Philistins, dont les restes se retirèrent en Afrique, et que c’est d’eux que sont descendus les Barbares, peuples de la côte de Barbarie.

On croit que ce fut à l’occasion de la défaite de Goliath que David composa le psaume cent quarante-trois. Les Septante marquent expressément qu’il fut composé contre Goliath ; mais on sait que la plupart des titres des psaumes sont d’une très faible autorité. On lit dans les exemplaires grecs un cent cinquantième psaume, qui est hors du Canon, et qui est sur le même sujet : mais on n’a aucune raison qui nous prouve qu’il ait été composé par David.

(1) Psaumes 151 selon notre numérotation actuelle

Goliath (2)

Autre géant, qui fut tué par Elchanan, fils de Jaïr de Bethléem (2 Samuel 21.19) l’auteur de la Vulgate exprime cela en ces termes : Percussit Adeodatus filius saltus polymitarius Bethlehemites, Goliath Getheum. Dans les Paralipomènes (1 Chroniques 20.5), où le texte paraît plus correct, on lit Elchanan, fils de Jaïr, tua Lechem, frère de Goliath. On connaît, parmi les braves de David (2 Samuel 23.24), un nommé Elchanan de Bethléem, fils de l’oncle paternel de Joab. C’est apparemment cet Elchanan qui tua le frère de Goliath, soit que ce géant fût véritablement son frère, ou qu’il lui fût semblable par la grandeur de sa taille.