Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Gaons
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

On appelle ainsi un ordre de docteurs juifs qui parurent en Orient après la clôture du Talmud. Le nom de Gaons signifie excellents, sublimes, comme dans nos écoles de théologie nous avons des docteurs irréfragables, sublimes, résolus, angéliques, subtils. Les Gaons succédèrent aux Séburéens, ou Opinants, vers le commencement du sixième siècle. Chanan Méischka fut le chef et le premier des Excellents ; il rétablit l’académie de Pundebita, qui avait été fermée l’espace de trente ans.

On compte encore au rang des Excellents un certain Judas l’Aveugle, qui enseignait vers l’an 763. On lui est redevable de certaines leçons que sa nation estime fort. Pour ne lui pas reprocher le défaut de ses yeux, les Juifs l’ont surnommé plein de lumières.

Scherira l’un des Gaons, parut avec beaucoup d’éclat à la fin du dixième siècle. Il se dépouilla de sa charge pour la céder à son fils Bai, qui fut le dernier des Excellents. Haï vivait au commencement du onzième siècle, et fut estimé comme le plus excellent des Excellents. Il enseigna jusqu’à sa mort, qui arriva en 1037, et alors finit l’ordre des Gaons, qui avait subsisté 280 ou 350, ou même 448 ans ; car comme on ne convient pas du commencement de ces docteurs, aussi on dispute de la durée de leur règne.