Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Gabel
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Ou Gabélus, de la tribu de Nephthali, ayant été mené en captivité au delà de l’Euphrate, avec Tobie l’ancien, son parent (Tobie 1.16-17, An du monde 3283, Avant. Jésus-Christ 717, Avant l’ère vulgaire 721), établit sa demeure à Rages, ville de Médie. Il avait emprunté dix talents d’argent de Tobie, son parent. Ces dix talents valaient environ quarante-huit mille six cent soixante et onze livres dix-sept sous six deniers, en prenant le talent hébreu à quatre mille huit-cent soixante sept livres trois sous neuf deniers.

Tobie l’ancien, se croyant près de sa fin, envoya Tobie son fils à Ragès (Tobie 6-9) pour répéter sa dette à son cousin Gabel. Mais le jeune Tobie s’étant marié à Ecbatane par le conseil de l’ange Raphaël, qui le conduisait sous le nom d’Azarias, et n’ayant pu venir lui-même à Ragès, pria Azarias, son conducteur, d’y aller et de lui rapporter la somme qui était due par Gabel. Azarias s’acquitta de cette commission, rapporta les dix talents et ramena Gabel aux noces du jeune Tobie, à Ecbatane. Les textes hébreu et grec du livre de Tobie portent que les dix talents que le jeune Tobie allait répéter n’étaient point un prêt, mais un simple dépôt que Gabélus avait reçu de Tobie.