Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Elat
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Ou Elath, ou Aila, ou Aelath, ville d’Idumée, sur le golfe Elanitique de la mer Rouge. Eusèbe ne la met qu’à dix milles de Pétra, vers l’Orient. David, ayant vaincu les Iduméens, se rendit maître d’Elath (2 Samuel 8.14 2 Chroniques 8.17). Les Iduméens, s’étant remis en liberté sous le règne de Joram, fils de Josaphat (2 Chroniques 21.8-9), demeurèrent indépendants jusqu’au temps d’Ozias, ou Azarias, qui reprit sur eux la ville d’Elath (2 Rois 14.22) ; mais il ne conserva pas longtemps cette conquête. Bazin, roi de Syrie, reprit cette place sur Ozias, et en chassa les Juifs (2 Rois 14.6).

Aila se trouve dans les anciens sous le nom d’Elane, d’Elath, d’Elas, d’Elan, ou d’Eton. Strabon la met à douze cent soixante stades de Gaza ; ce qui fait environ cent cinquante-sept mille pas. Pline n’y compte que cent cinquante mille pas ; cettedifférence est petite pour une si grande distance. Saint Jérôme dit que la ville d’Elath était à l’extrémité de la Palestine ; Procope la met aussi à l’extrémité orientale de la Palestine. Dans les conciles on trouve quelques évêques d’Elath parmi ceux de la troisième Palestine.

Voici ce qu’Abulféda dit de cette ville : Ailat, ou Aiplat, ou Elath, ou Elan, était autrefois une petite ville, avec quelques terres fertiles aux environs. Ce n’est plus aujourd’hui qu’une tour, qui sert de demeure à un gouverneur, qui dépend de celui du grand Caire. Il n’y a plus là de champs semés. Autrefois il y avait une forteresse bâtie dans la mer ; mais à présent elle est toute ruinée. Luc commandant loge dans la tour dont nous avons parlé, laquelle est bâtie sur le rivage. Aila est située vis-à-vis de Colzum ; Aila est à l’orient, et Colzum au couchant. Le mont Sina est entre deux. Abulféda met Aila au cinquante-cinquième degré de longitude, et au vingt-neuvième degré de latitude. Il cite Almostarec, qui la met au cinquante-sixième degré et quarante minutes de longitude, et au vingt-huitième degré cinquante minutes de latitude. [Voyez Esiongaber].