Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Dent
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet
Westphal

Les Hébreux appellent l’ivoire dent ou dent d’éléphant (1 Rois 10.22). Ils donnaient aussi quelquefois aux rochers nus et escarpés le nom de dents (1 Samuel 14.4) : Quasi in modum dentium scopuli ; et le rocher dont Dieu fit sortir l’eau pour désaltérer Samson est nommé machtes, c’est-à-dire, la dent machelière (Juges 15.19). Moïse ordonnant la peine du talion, veut qu’on donne dent pour dent (Exode 21.24). Grincer les dents, frémir des dents, sont des marques de douleur, de dépit, de colère : Frenduerunt super me dentibus suis, dit le Psalmiste (Psaumes 34.16). Dieu brise les dents des méchants (Psaumes 57.7) il les met hors d’état de nuire aux gens de bien. Les méchants se plaignent que leurs pères ont mangé la grappe verte, et que leurs enfants en ont les dents agacées (Ézéchiel 18.2), comme pour accuser Dieu d’injustice, de ce qu’il punit l’innocent et épargne le coupable. Amos (Amos 4.6) dit aux Juifs prévaricateurs, qu’il leur a envoyé la netteté des dents ; c’est-à-dire, la famine. Vous n’aurez pas de quoi gâter vos dents : saint Jérôme traduit, stuporem dentium. L’Évangile parle en plusieurs endroits du grincement de dents des damnés, de leur désespoir, de leur rage. David dit que ses ennemis ont des dents aussi aiguës et aussi tranchantes que l’épée et que les flèches (Psaumes 56.5), dentes eorum arma it sagittoe.