Soutenez l'application Bible.audio

 


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Diodote
Dictionnaire encyclopédique de la Bible de Augustin Calmet

Autrement Tryphon, avait été capitaine dans les troupes d’Alexandre Balles. Voyant que Démétrios Nicanor, roi de Syrie, était tombé dans le n épris, et avait encouru la haine de ses soldats, il entreprit de placer sur le trône de Syrie Antiochus, fils de Balles son maître, qui était tout enfant dans la cour d’Elmalchuel, roi des Arabes (1 Machabées 11.39-40). Il fit tant, que le roi des Arabes lui confia le jeune prince, et Diodote le fit reconnaître pour roi de Syrie par les troupes, et par les peuples du pays. Cependant Diodore gouvernait souverainement sous le nom de ce jeune prince. Il se lassa de n’avoir que l’autorité de roi ; il voulut en porter le titre. Il feignit que le jeune Antiochus était tourmenté de la pierre, et corrompit des médecins, qui le tuèrent, en le voulant tailler (1 Machabées 13.31-32). Ainsi il prit le diadème, et changea son nom de Diodote en celui de Tryphon.

Voulant s’assurer de la protection des Romains, il envoya au sénat une statue d’or de la Fortune, du poids de dix mille pièces d’or. Mais le sénat, sans refuser son présent, éluda la demande qu’il faisait qu’on le reconnût pour roi. On reçut la Fortune d’or, et on mit dans l’inscription qu’elle avait été donnée par le jeune Antiochus, le même qui avait été mis à mort par Tryphon.

D’un autre côté, Simon Machabée voyant que tonte la conduite de Tryphon était un pur brigandage (1 Machabées 13.34-37 ; 14.10-33), se sépara de lui, et entra dans le parti de Démétrius Nicanor ; les soldats même de Tryphon l’abandonnèrent, et se donnèrent à Cléopâtre, épouse du même Démétrius, qui était allé au delà de l’Euphrate faire la guerre aux Parthes. Ainsi Tryphon fut contraint de se retirer dans la ville de Dora, en Phénicie, où il fut bientôt assiégé par Antiochus Sidélès, frère de Démétrius Nicanor. Tryphon trouva moyen de se sauver de Dora, et de se retirer à Orthosie, où il fut de nouveau poursuivi par Antiochus. De là il se retira à Apamée sa patrie, où il fut forcé et mis à mort. Strabon dit qu’il fut tellement pressé dans un château où il s’était enfermé, qu’il fut contraint de se donner la mort. Georges Syncelle raconte qu’il se jeta dans le feu.