Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Scorpion
Dictionnaire Biblique Bost
Westphal Calmet

Le scorpion est un animal appartenant à l’embranchement des arthropodes, classe des arachnides, ordre des scorpionides. Son habitat se trouve dans les climats chauds, particulier à l’Orient, mais bien connu partout pour le danger mortel que présentent ses piqûres. Il en est parlé dans la Bible, tantôt dans le sens matériel du mot, tantôt d’une manière figurée pour représenter les méchants (Deutéronome 8.15 ; Ézéchiel 2.6 ; Luc 10.19 ; 11.12 ; Apocalypse 9.3 ; etc.). Le scorpion a beaucoup de rapports avec l’écrevisse des rivières, et n’est guère plus petit ; il se tient volontiers dans les lieux humides, sous les pierres, dans des caves, dans des trous de murailles ; dans les nuits d’été il se promène sur les escaliers et dans les rues. Sa tête et sa poitrine semblent ne faire qu’un ; son front est orné de deux grosses pinces, et de six ou huit yeux ; de sa poitrine, sortent huit jambes qui se divisent en six parties couvertes de poils, dont la dernière est munie d’un petit ongle. Son ventre est une grosse queue composée de six anneaux qui sont liés comme des grains de chapelet (Calmet) ; du dernier, sortent un et quelquefois deux aiguillons creux qui laissent échapper, d’une glande sise à leur origine, un venin froid très âcre qui pénètre dans la partie blessée ; à moins d’un prompt secours, une fièvre ardente conduit rapidement le malade à la mort. On dit que le meilleur remède consiste à écraser immédiatement le scorpion sur la plaie ; c’est qu’entre la piqûre et l’injection du venin il se passe toujours un instant, quelque court qu’il soit, et la mort immédiate de l’animal peut souvent l’empêcher de consommer ce dernier acte. On sait que les orties, froissées avec force, ne font aucun mal, parce que la glande ne peut s’ouvrir ; c’est peut-être le même fait qui se produit, quoique sous une autre forme, dans ce qu’on appelle l’application du scorpion en emplâtre. Les scorpions d’Europe (Italie) sont du reste innocents en comparaison du scorpion oriental, qu’on a appelé scorpio afer à cause de sa couleur noir suie. Il y avait beaucoup de scorpions en Palestine, notamment dans les montagnes de Juda et dans les plaines du Jourdain, et c’est à leur abondance sans doute que cette contrée (de Sichem à Sephna) a reçu le nom d’Acrabatène (de l’hébreu hakkrab) ; de même l’Acrabatène de Idumée (1 Maccabées 3), et enfin la montée des Scorpions, ou des Hakkrabbim, à la frontière sud de la Palestine (Nombres 34.4 ; Josué 15.3 ; Juges 1.30). Les scorpions que nos versions ont rendus par écourgées (1 Rois 12.11-14 ; 2 Chroniques 10.11-14), étaient une espèce de fouet ou de knout armé de pointes. L’instrument désigné (1 Maccabées 6.51) sous le nom de scorpion, était une machine de guerre avec laquelle on lançait des flèches ; elle est décrite par Tertullien.

Scribe