Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Nicolas (peuple vainqueur)
Dictionnaire Biblique Bost

Prosélyte d’Antioche et l’un des sept diacres de l’Église de Jérusalem (Actes 6.6). C’est à lui que la plupart des pères de l’Église depuis Irénée, attribuent l’origine de la secte honteuse des nicolaïtes, condamnée par Jean (Apocalypse 2.6-15). Il ne résulte cependant pas clairement de leurs paroles que Nicolas ait été coupable lui-même, et l’on peut croire que des hommes hérétiques et impurs ont pris occasion de quelques paroles de ce disciple, pour justifier des désordres qu’il avait plutôt voulu condamner ; c’est ainsi que ses paroles « il faut abuser de sa chair ». citées par Clément d’Alexandrie, pouvaient signifier pour lui « il faut la mater, en réprimer les passions et les mouvements désordonnés », tandis que ses soi-disant partisans auront pu leur donner un sens tout à fait différent, « il faut tuer la chair à force de se livrer à ses désirs ». Il règne du reste sur cette secte une telle obscurité, que son existence même n’est pas démontrée pour tous, que plusieurs ne voient dans les paroles de l’Apocalypse qu’une prédiction relative aux erreurs gnostiques, que parmi ceux qui reconnaissent une secte de nicolaïtes, les uns lui donnent pour chef un autre Nicolas que celui des Actes, que parmi ceux qui pensent qu’il s’agit du diacre Nicolas, les uns le regardent comme innocent, les autres comme coupable, et enfin que plusieurs regardent la secte des nicolaïtes comme identique avec celle de Balaam (v. 14), les deux noms de Balaam et de Nicolas ayant l’un en hébreu, l’autre en grec la même signification, celle de peuple vainqueur. Les erreurs que le Saint-Esprit signale dans la doctrine des nicolaïtes sont au nombre de deux, et appartiennent à la vie plus directement qu’à la foi.