Soutenez bible.audio


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Amoréen
Dictionnaire Biblique Bost

C’était la peuplade cananéenne la plus considérable. Ils descendaient de Cam par son quatrième fils Canaan, et de Canaan aussi par son quatrième fils (Genèse 10.6-15, 16). Plusieurs d’entre eux étaient des géants dont Amos dit (2.9), que leur hauteur était comme celle des cèdres, et qu’ils étaient forts comme des chênes. Ils avaient à l’est du Jourdain les deux puissants royaumes de Basan et de Hesbon, gouvernés par Og et par Sihon (Josué 9.10), qui s’étendaient depuis le torrent d’Arnon jusqu’à la montagne de Hermon (Deutéronome 3.8). Sihon s’était emparé d’une grande partie du territoire des Moabites et des Ammonites (Nombres 21.24 ; Juges 11.13 ; ce dernier passage indiquant les prétentions des Ammonites sur une partie du pays qui leur avait appartenu, disent-ils, avant que les Amoréens le possédassent, est le seul indice d’une conquête faite sur les enfants de Ammon par les Amoréens). Mais Moïse fit la conquête de toute cette contrée, et la donna aux tribus de Ruben et de Gad et à la demi-tribu de Manassé (Nombres 32.33 ; Deutéronome 3.8-12, 13). Il y avait encore d’autres royaumes amoréens dans la partie méridionale de Canaan, à l’ouest du Jourdain, dans le voisinage de Hébron et de Hatsatson-Thamar (Genèse 14.7), occupant le territoire de la montagne de Juda (Nombres 13.30). Ce sont ceux-là qui battirent les Israélites à Horma (Nombres 14.45 ; Deutéronome 1.44) ; mais environ quarante ans après, Josué vainquit leurs cinq rois (Josué 10.5), et distribua leur pays aux tribus de Juda, de Siméon, de Dan et de Benjamin (Josué 15 et 19). Cependant ils ne purent être entièrement assujettis, et Josué même ne put les empêcher de se relever quelquefois et de faire des conquêtes sur Israël (Juges 1.34 ; 3.5 ; 1 Samuel 7.14) ; les Gabaonites, en particulier, un reste des Amoréens, subsistèrent longtemps (2 Samuel 21.2 ; cf. Josué 9). Les nombreux débris de cette nation ne furent définitivement soumis que par Salomon qui les fit tributaires (1 Rois 9.20 ; 2 Chroniques 8.7).

Comme les Amoréens occupaient le premier rang au milieu des Cananéens, il n’est pas rare que leur nom serve à désigner l’ensemble de ces peuplades, et Canaan tout entier (Genèse 15.16 ; Juges 6.10 ; 1 Rois 21.26 ; 2 Rois 21.11).

Dieu dit aux Juifs que leur père était Amoréen, et leur mère Héthienne (Ézéchiel 16.3), pour leur faire comprendre qu’ils n’étaient en réalité pas plus dignes des grâces de Dieu que les pires des Cananéens, et que, s’ils descendaient physiquement de Sem au lieu de descendre de Cam, il n’y avait en eux-mêmes rien qui les rendît plus agréables à Dieu que ces peuplades qu’ils avaient dépossédées, et dont ils habitaient le territoire.

Amos