❤️Faire un don


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


CHAIR
Dictionnaire Biblique Lelièvre
Westphal Calmet Bost

Dans son acception courante, ce mot désigne « les parties molles du corps de l’homme et des animaux » (Littré) et nous lui trouvons souvent cette signification dans la Bible. On pourrait en conclure que quand l’apôtre Paul, en particulier, oppose la chair à l’esprit, il entend parler simplement du corps et de l’âme. On serait amené par suite à penser que pour lui le corps est le siège du péché (Ro 7.17-18). Cette interprétation ne serait pas exacte. La conception de l’apôtre ne repose pas en effet sur cet antique dualisme païen. Paul reste dans la tradition hébraïque qui n’a jamais uni, comme la philosophie grecque, les idées de matière et de mal. Pour les Juifs, le péché est si peu lié à la partie matérielle de l’homme comme à son principe, qu’ils ne peuvent pas séparer l’espoir d’une vie future de celui de la résurrection des corps. Ce n’est donc pas, pour eux, le corps qui est cause du péché. Jésus se place au même point de vue quand il dit : « Ce n’est pas ce qui entre dans l’homme, c’est ce qui sort de son cœur qui souille l’homme » (Marc 7.15). Quand il dit ailleurs : « L’esprit est prompt, mais la chair est faible » (Marc 14.38), il ne s’agit donc pas du corps et de l’âme. Pour lui, comme plus tard pour l’apôtre Paul, la chair désigne l’homme naturel et l’esprit l’élément divin qui introduit l’homme dans une vie nouvelle. L’homme charnel c’est l’homme tout entier avant que la foi l’ait justifié, et l’homme spirituel c’est l’homme tout entier quand il est « en Christ ».


Lexique de la Bible - Charles Lelièvre, Pasteur protestant
Édité par La Bible jour après jour, 1951.
2, Cloître Saint-Pierre-Empont — Orléans (Loiret)
Numérisation : Yves PETRAKIAN


❤️Faire un don